Combien d'heures de sommeil as-tu réellement besoin?

Est-ce que le sommeil serait la clef du succès?

“Je dormirai quand je serai mort”, “dormir, c’est une perte de temps”, “faire la sieste c’est pour les lâches”…

Tu as sans doute déjà entendu l’une de ces expressions! On vit malheureusement dans une société où assumer son besoin de sommeil est mal perçu.  

On a l’impression que dormir moins nous libère des heures qui nous permettent d’accomplir plus de choses dans une journée. Ce n’est pas tout à fait faux, mais le problème c’est que le sommeil c’est un peu comme l’argent sur une carte de crédit. Il est vrai que, même si on a une “dette” de sommeil, à court terme ça nous permet de bénéficier d’un peu plus de temps. Mais bien vite, cette dette s’accumule et, si on ne la rembourse pas, on se retrouve à en payer les intérêts: fatigue, troubles de concentration et problèmes de mémoire pour ne nommer que ceux-là.  

Selon la National Sleep Foundation, un adulte de 18 à 64 ans a besoin, en moyenne, de sept à neuf heures de sommeil par nuit pour bien fonctionner pendant la journée. Alors chaque nuit passée à dormir 5 ou 6 heures nous laisse avec un déficit de sommeil.

On n’a généralement pas conscience que les contrecoups de nos mauvaises habitudes de sommeil nous suivent jusqu’au travail et affectent nos performances. C’est la conclusion que tire un grand nombre d’études sur le sujet. L’une d’elles, parue dans la revue Occupational & Environmental Medicine, va même jusqu’à affirmer qu’un adulte privé de sommeil pendant 17 à 19 heures voit ses capacités affaiblies à un niveau équivalent ou pire à quelqu’un qui aurait un taux d’alcoolémie de 0,05 %, et ce taux grimpe même à 0,1 % lorsque privé de sommeil pendant 24h.

Le lien entre le sommeil et la productivité

Dormir ce n’est pas une attitude de lâche et ce n’est définitivement pas une perte de temps. Essayer de “faire plus avec moins” n’est pas une bonne idée en ce qui concerne le sommeil. En fait, dormir plus est l’une des meilleures habitudes qu’on peut prendre pour améliorer sa productivité.

En plus de nous servir à faire le plein d’énergie physique, dormir suffisamment nous permet entre autres d’avoir une bonne vivacité d’esprit, de résoudre les problèmes plus facilement, d’avoir une meilleure mémoire, de pouvoir nous concentrer plus facilement, de mieux gérer nos émotions et d’avoir une meilleure humeur en général.

Énergie et motivation

Le lien le plus évident à faire entre le sommeil et la productivité est notre niveau d’énergie. C’est en effet le sommeil et le repos qui permettent à notre corps de récupérer et de “recharger nos batteries”. C’est ce qui fait en sorte que, après une bonne nuit de sommeil, on se réveille en pleine forme et prêts à conquérir le monde.

Le manque de sommeil, par contre, nous rend amorphes et semble empêcher toute forme de motivation de nous habiter. Cela fait également en sorte qu’on s’épuise plus rapidement. C’est bien souvent ce qui fait la différence entre une fin de journée productive où on a assez d’énergie pour travailler à notre plein potentiel jusqu’à la dernière minute et une fin de journée où on passe les deux dernières heures à fixer le curseur à l’écran d’ordinateur avec un regard de mort intellectuelle.

Vivacité d’esprit

Une étude, parue en 2003 dans la revue SLEEP des presses universitaires d’Oxford, a mesuré les effets de la privation de sommeil sur trois groupes d’individus pendant deux semaines. Le premier groupe devait dormir 8 heures par nuit, le second devait dormir 6 heures par nuit et le troisième devait dormir seulement 4 heures par nuit.

Les résultats de cette étude sont impressionnants et ont prouvé que le déficit de sommeil est non seulement nuisible, mais également cumulable. Les individus qui ont dormi 6 heures et moins par nuit présentaient un déclin cognitif constant de jour en jour. Après deux semaines, ils étaient cinq fois moins performants qu’au premier jour de l’étude et obtenaient des résultats similaires à quelqu’un qui aurait été privé de sommeil pendant 24 heures ou aurait eu un taux d’alcoolémie de 0,1%. Aussi bien dire que ce ne serait pas moins productif d’aller travailler avec un petit verre dans le nez chaque jour!

Résolution de problèmes

Le sommeil aurait également un important rôle à jouer dans notre capacité à réfléchir de façon cohérente, analyser les situations, faire du sens de l’information qu’on a en mémoire et amalgamer tout ça avec un brin de créativité pour trouver des solutions aux problèmes auxquels ont fait face.

Alors, quand on se retrouve devant un problème qu’on n’arrive pas à résoudre, le conseil de “dormir là-dessus” est réellement une bonne suggestion.   

Pendant qu’on dort, notre cerveau consolide nos souvenirs récents et les restructure de façon à en tirer davantage de sens, ce qui nous permet d’acquérir une lucidité essentielle à la résolution de problèmes.

Mémoire

Le manque de sommeil a un effet dévastateur sur notre mémoire. Non seulement sur la mémoire à court terme et la mémoire de travail, mais aussi sur la mémoire à long terme. Une étude parue dans la revue Sleep Medicine Clinics démontre que, lorsqu’on dort, notre cerveau réactive et consolide ce que notre mémoire a nouvellement enregistré.

Le sommeil a également un effet bénéfique sur la mémorisation des nouveaux apprentissages dans une multitude de domaines. Il a été démontré que notre cerveau intègre plus facilement de nouvelles informations en mémoire lorsque l’apprentissage est suivi de près par une période de sommeil.

Voir aussi: 3 trucs pour booster sa mémoire et réduire son déficit d’attention

Attention et concentration

On connait tous la sensation et la frustration qu’on ressent quand on a de la difficulté à se concentrer. Comme lorsqu’on doit lire trois fois le même paragraphe d’un texte après avoir réalisé qu’on n’a aucune idée de ce dont il traitait, ou lorsqu’on essaie de se concentrer sur ce que dit le patron pendant un meeting mais qu’on finit immanquablement par réfléchir à quinze autres sujets complètement hors contexte.

L’étude menée par David Dinges met de l’avant l’accumulation du manque de sommeil comme étant l’un des responsables de ce déficit cognitif. Une carence en sommeil, aussi minime qu’une heure de moins par nuit, a des répercussions graduelles qui sont un peu plus perceptibles chaque jour. Des recherches sont en cours afin de savoir si les heures de sommeil qu’on arrive à récupérer pendant le weekend sont suffisantes pour se remettre d’une semaine où on ne dort pas suffisamment chaque nuit.

Humeur

Le manque de sommeil peut grandement influencer nos émotions. Chez certaines personnes, cela se manifeste par une humeur d’ogre, des émotions à fleur de peau ou un état d’esprit dépressif, tandis que d’autres, chez qui c’est tout le contraire, se retrouvent avec l’âge mental d’un enfant de cinq ans et sont victimes de fous rires incontrôlables tout au long de la journée.

Dans un cas comme dans l’autre, ça ne mène pas à des journées très productives. Ces sautes d’humeur peuvent affecter les relations qu’on entretient avec nos collègues de travail et nuire à nos performances dans le domaine du service à la clientèle. Heureusement, une bonne nuit de sommeil suffit généralement à réguler nos émotions et nous ramener à notre état normal.  

Conclusion

Même si on devrait dormir en moyenne entre sept à neuf heures par nuit, on est tous uniques et nos corps réagissent différemment au manque de sommeil. Certaines personnes vont immédiatement ressentir des symptômes s’ils ne dorment pas suffisamment, tandis que d’autres peuvent passer deux ou trois nuits d’affilée à ne dormir que quatre ou cinq heures avant d’être affectés par les contrecoups.  

Quoi qu’il en soit, les recherches sur le sujet sont unanimes: le sommeil affecte directement la productivité.

D’abord, dormir suffisamment nous permet d’avoir assez d’énergie physique pour bien fonctionner tout au long de la journée, ce qui nous aide à rester alertes et motivés.

Ensuite, des études ont démontré que la fatigue pouvait avoir des effets semblables à ceux de l’alcool sur nos facultés et notre vivacité d’esprit. Alors, pour éviter de limiter nos performances à celles de l’employé qui dissimule un peu trop de Bailey’s dans son café, il est primordial de ne pas accumuler de “dette” de sommeil.

De plus, notre cerveau consolide nos souvenirs récents et les restructure pendant notre sommeil, ce qui nous permet de porter inconsciemment un regard nouveau sur les situations problématiques du quotidien et de trouver des solutions plus aisément.

Le sommeil joue également un rôle important dans la mémoire à court terme, la mémoire de travail ainsi que la mémoire à long terme et nos apprentissages sont gardés en mémoire plus aisément lorsqu’ils sont suivis d’une période de sommeil.

Des difficultés de concentration et un déficit d’attention sont aussi des symptômes qui peuvent aussi être causés par un manque de sommeil. Puisque la “dette” de sommeil est cumulable, les effets néfastes sont d’abord subtils, mais se font sentir de plus en plus au fil des jours.

Finalement, le manque de sommeil peut nuire à notre état émotionnel, ce qui influence directement notre motivation, nos relations de travail et notre productivité.

Heureusement, une bonne routine de sommeil est suffisante pour éviter tous les troubles associés à un déficit de sommeil et profiter des bénéfices.

QUI EST Mélodie Lambert?

Mes compétences sont issues d’un parcours académique multidisciplinaire et d’un cheminement professionnel qui m’a permis de me diversifier encore davantage. Je sais donc porter plusieurs chapeaux! Formée en arts visuels, en littérature et écriture journalistique, en communications, en conservation archivistique ainsi qu’en histoire, j’ai occupé au fil du temps des fonctions dans les domaines de la photographie, du tourisme, de la recherche et rédaction historique, de l’édition papier et numérique, de la documentation et de l’infographie. Mon attrait pour l’univers numérique et le domaine du commerce m’a poussée à faire mes premiers pas dans le domaine de la vente en ligne et de la création de sites web en 2015. Je développe depuis des aptitudes variées dans le domaine du marketing web, du commerce électronique et des outils numériques.

Laisser un commentaire 0 commentaires