4 stratégies pour créer du contenu deux fois plus rapidement - DoubleTaValeur

4 stratégies pour créer du contenu deux fois plus rapidement

Je me trompe ou vous vous reconnaissez dans la situation suivante: vous aviez beaucoup de motivation pour créer du contenu pour votre entreprise ou pour des clients, mais cela n’a duré que quelques semaines. Le temps vous manque et le simple fait d’écrire sont des raisons qui vous empêchent d’être aussi productif qu’espéré.

Pensez à ceci: la vitesse de frappe pour la population générale est d’environ 38 à 40 mots à la minute. Donc, si vous écrivez pendant 1h, sans arrêt, vous devriez écrire un peu plus de 2 300 mots à l’heure. Considérant que cet article fait 1933 mots, pensez-vous vraiment que cela aura pris une seule heure à écrire? 😉

Avec l’habitude, on fini par créer du contenu plus rapidement, mais il existe aussi des trucs qui vont vous permettre de sauver du temps et d’être plus productif dans votre création de contenu.

Mais pourquoi au juste est-ce important d’être plus rapide? Parce qu’afin d’augmenter le trafic organique de votre site web et donc d’acquérir plus de prospects, plus de revenus, vous devez continuellement produire du contenu de qualité (source). En résumé, plus vous créez de contenu, plus vous augmentez votre revenu. Et c’est applicable aussi si vous composez du contenu pour des clients ou pour une entreprise: vous créez ce contenu plus rapidement, vous avez plus de temps pour prendre d’autres contrats, vous augmentez votre revenu aussi!

1- Les autres à votre rescousse!

Comme nous manquons tous de temps pour blogger, l’idée est de créer du contenu, et ce, rapidement. La première méthode qui vous aidera à accomplir cela est d’utiliser du contenu créé par d’autres gens. Ah ouain? Ouais. À condition que ce ne soit pas fait de n’importe quelle manière.

La critique YouTube

Allez sur YouTube, trouvez une vidéo d’un influenceur dans votre domaine, ajoutez-la dans votre article de blogue et rédigez une analyse de cette vidéo. Donnez votre opinion ou votre réaction par rapport au sujet amené dans cette vidéo. C’est archi-simple et efficace.

L’important ici, c’est de donner votre avis. Les gens ne veulent pas seulement voir la vidéo, ils veulent savoir ce que vous en pensez en tant qu’expert dans votre domaine. Et ceci vous amènera une certaine crédibilité par le fait même, en plus de renforcer votre statut d’expert.

Voici un exemple d’article de blogue qui utilise cette méthode: https://www.salesforce.com/blog/2013/07/sales-myth-customers-buy-on-benefits.html

Les entrevues

Cette méthode vous fera certes sauver du temps, par contre elle demande un peu plus d’efforts que la méthode proposée précédemment. Il s’agit de demander à des «experts» de vous donner leur avis sur un certain sujet et d’en faire un article de blogue.

Demandez à ces experts de vous écrire un article de blog, ils vont partir à rire, et ce, juste avant de refuser. Demandez-leur une entrevue et une grande partie vont accepter. Tsé, c’est flatteur de se faire demander en entrevue. En tout cas, pas mal plus que de se faire demander de rédiger du contenu à notre place 😉

Olivier Lambert a appliqué ce concept dans son article «Entrevues avec 9 experts en référencement: ils répondent aux vraies questions #seo».

Les articles invités

L’utilisation des articles invités est une méthode bien utilisée dans le monde des bloggeurs. Il s’agit, dans votre cas, d’offrir la chance à d’autres gens d’écrire des articles sur votre blogue.

Cela vous permet d’alimenter votre blogue avec du contenu de qualité et diversifié, tout en donnant un coup de projecteur à votre invité. Une fois le sujet bien déterminé avec votre invité (attention, il doit être en lien avec votre blogue et votre clientèle cible!), le seul travail qu’il vous restera à faire, c’est de relire l’article et de l’approuver!

Pour vous aider à développer les articles invités sur votre blog, pensez à y ajouter un onglet ou des call-to-action du genre «Écrire pour ce blogue» pour inciter les gens à vous contacter en ce sens.

Voici un exemple d’article invité sur le blogue Webmarketing&Com.

Reprendre du contenu sur le web

Cette technique prendra un rien de temps et, bien faite, peut facilement rendre vos articles viraux.

Vous avez tous déjà vu des articles du genre «10 trouvailles déco pour moins de 15$», « 10 activités à faire en famille pour la relâche », etc. Cet article propose les 10 tendances déco qu’on verra partout en 2017. Les auteurs se sont inspirés des tendances proposées par Benjamin Moore, Dulux, Kholer, etc. toutes des entreprises influentes du domaine de la décoration/rénovation.

capture-decran-2016-11-15-a-12-59-54capture-decran-2016-11-15-a-12-59-54L’entreprise québécoise OuiSurf utilise aussi cette méthode dans leur compilation hebdomadaire des 5 vidéos qui ont marqué leur semaine.

 

Enfin, un dernier exemple, différent des deux précédents, est celui du site web Entrepreneur, qui reprend des articles intégraux publiés sur les sites des différents experts, ou encore sur LinkedIn. Dans ce cas-ci, l’article écrit par Gary Vaynerchuk, était à la base publié sur LinkedIn Pulse par ce dernier.

Ainsi, grâce à cette méthode, vous n’avez à peu près rien à créer, mis à part votre titre et donner le crédit aux sites où vous trouvez vos idées 😉

Les diverses stratégies vues dans cette section vous seront gagnantes sur tous les aspects: vous gagnez du temps, vos experts ou les sites desquels vous vous inspirez gagnent un lien vers leurs sites (ce qui les aide pour leur référencement) et votre audience obtient du contenu pertinent et de qualité.

2- Créer du contenu, sur du contenu, sur du contenu

Mais qu’est-ce que ça peut bien signifier, créer du contenu sur du contenu, sur du contenu? Et bien, c’est beaucoup plus simple que ça en a l’air. Vous créez un gros morceau de contenu et ensuite vous fragmentez ce gros morceau en petites pièces dans différents formats. Voici un exemple pour clarifier le tout.

Vous donnez une conférence le mois prochain. Cette conférence vous prend bien du temps à préparer. Vous avez deux choix ici:

1- Prendre 10 heures de temps (que vous n’avez pas) pour créer votre présentation, faire votre présentation à votre public le jour J et ne plus jamais en entendre parler.

2- Prendre 10 heures de temps (que vous n’avez pas) pour créer votre présentation. À partir de vos diapositives, prendre 2h de temps pour écrire le script basé sur le contenu de cette conférence. S’organiser pour que la conférence soit filmée. Lors du jour J, faire votre présentation à votre public (et à la caméra). Le lendemain du jour J, mettre la vidéo en ligne sur votre chaîne YouTube. La semaine suivant le jour J, mettre le script du contenu de cette conférence sur votre blogue, accompagné ou non de la vidéo. Dans les semaines qui suivent, vous faites un montage photo avec une citation que vous avez dit lors de la conférence. Vous faites une publication Facebook et Instagram avec ce montage photo. Un mois plus tard, écrire un article du genre «J’ai donné un conférence le mois dernier sur tel sujet, voici les 5 éléments clés à retenir». Quelques mois plus tard, vous vous lancez dans la création de formation en ligne. Vous prenez la vidéo tournée lors de cette-dite conférence pour en faire un segment de votre formation. Ensuite, vous vous lancez dans les webinaires. Vous sortez le script de votre conférence et prenez le contenu pour en faire votre sujet.

On pourrait continuer longtemps dans ce sens, mais bon, il ne faut pas exagérer non plus. Cet exemple est simplement pour vous montrer le potentiel qu’il peut y avoir à partir d’une simple conférence. Dans le cas #1, vous aurez «gaspillé» 10h de votre temps. Dans le cas #2, vous aurez investi 12h de votre temps pour créer du contenu qui durera des mois.

3- Ajuster son processus d’écriture

En suivant un processus d’écriture prédéfini, vous vous doterez d’une structure qui, après quelques fois, améliorera grandement votre efficacité à écrire des articles. Voici donc les 5 étapes à suivre, avec quelques trucs, pour améliorer sa productivité:

Choisir son idée

Lorsque vous débutez, vous avez une foule d’idée d’articles à écrire. Mais, après quelques mois, voire quelques semaines, c’est la panne. Il y a de bonnes chances que vous alliez vous inspirer sur les autres blogues de votre domaine et au final, vous écrirez des articles qui n’auront aucune valeur ajoutée.

Pour vous inspirer, vous pouvez vous inscrire à des infolettres d’influenceurs de votre domaine, idéalement dans un autre pays. Juste avec les titres de leurs articles, cela vous amènera l’inspiration nécessaire pour rédiger le vôtre. Vous pouvez aussi vous abonner à leur chaîne YouTube (ciblez ceux qui créent beaucoup de contenu) pour recevoir un courriel dès qu’ils sortent une nouvelle vidéo et vous en inspirer.

Vous pouvez aussi vous inspirer à l’aide d’un générateur à sujet, comme le propose HubSpot avec son Topic Generatorhttp://www.hubspot.com/blog-topic-generator. Le concept est fort simple: vous écrivez 3 termes sur lesquels vous voulez blogger, et le générateur vous sortira 5 titres d’articles potentiels. Bien sûre, l’outil n’est pas parfait (et il est en anglais!), mais il peut tout de même vous servir de piste de départ pour votre article. Voici un exemple avec les mots «Productivity», «Effiency» et «Blog».

 

Écrire puis éditer

Bien sûr, lorsque vous serez en pleine rédaction d’article, il y aura une foule de distractions pour vous faire perdre votre temps. Vous hésitez sur quel mot utiliser, vous essayez de penser à quelle serait la meilleure phrase à écrire, etc. Vous ne devriez pas éditer votre contenu ligne après ligne.

L’idée est d’écrire d’abord, un premier jet, un brouillon, avec tout ce que vous voulez dire. Vous écrivez tout ce qui vous passe par la tête et vous ne vous attardez pas à l’orthographe, au choix des mots, à la grammaire, etc. Le but est d’écrire toutes vos idées sans essayer d’en faire un processus clair. Vous ne révisez pas tant que vous n’avez pas fini d’écrire votre premier jet. C’est aussi une étape que vous pouvez faire grâce à de la narration.

Pour être encore plus productif, vous pourriez vous enregistrer et d’utiliser un outil de saisie vocale qui va écrire au fur et à mesure que vous parlez. Google Docs vous permet de faire cela, dans la section «Outils» puis «Saisie vocale». Notez que cet outil fonctionne seulement avec Google Chrome.

Une fois votre brouillon terminé, vous pouvez raffiner votre contenu jusqu’à ce qu’il soit prêt pour la publication.

Choisir et ajouter une image

Si vous commencez à rechercher l’image P-A-R-F-A-I-T-E sur toutes les banques d’images que vous connaissez, il y a de fortes chances que vous perdiez énormément de temps. Ce qu’il faut faire, c’est de vous limiter à UNE banque d’image. Une seule et vous contenter de ce qu’elle propose.

4- Jouer avec le temps

Dernière stratégie pour vous aider à créer du contenu rapidement:

1- Prendre des pauses. Ça l’air bête dit de même. Mais une étude américaine a prouvée que prendre des pauses, aussi petites que 2 minutes, peut améliorer votre productivité de 10%.

2- Limiter son temps. Si vous avez une semaine pour écrire un article, ça vous prendra une semaine. Mais si vous limitez votre temps à 3h, alors ça vous prendra 3h. C’est aussi simple que cela. Ce principe est basé sur la loi de Parkinson:  «Tout travail au sein d’une administration augmente jusqu’à occuper entièrement le temps qui lui est affecté».

Conclusion

Voilà qui met un terme aux quatre stratégies qui vont vous permettre de rédiger du contenu deux fois plus rapidement. Nous avons vu que les autres peuvent grandement vous aider (lire ici: créer le contenu pour vous), que vous pouvez facilement créer du contenu basé sur du contenu, que de modifier votre processus d’écriture vous gardera focussé sur le travail à accomplir et finalement que vous pouvez jouer avec le temps pour améliorer votre productivité.

Et vous, avez vous des trucs à nous partager? N’hésitez pas à les écrire dans les commentaires! 🙂

QUI EST Marie-Pierre Guignard?

Avec son bac et son MBA en marketing en poche, Marie-Pierre aide Olivier à l'organisation du futur empire! Elle était directrice communication-marketing d'une PME de la région de Québec, avant de se joindre à l'aventure d'Olivier Lambert. Elle apporte à l'équipe par son énergie positive et son esprit vif.

Laisser un commentaire 5 commentaires