Ergonomie Archives - Double Ta Valeur

Archive pour la catégorie: \ " Ergonomie \ "

1

Top 10 – Les meilleurs claviers à utiliser au travail

Quand on passe la majorité de nos journées à taper sur un clavier d’ordinateur, c’est important d’être bien outillé. La meilleure option pour l’efficacité et le confort lors de la rédaction est de se doter d’un clavier mécanique, mais d’autres critères comme l’ergonomie ou la portabilité peuvent aussi nous mener vers d’autres types de claviers. 

La principale différence entre un clavier mécanique et un clavier à membrane réside dans la technologie de frappe. Dans un clavier à membrane, chaque touche est reliée à l’un des dômes d’une membrane unique tandis que dans un clavier mécanique chaque touche est un petit commutateur individuel.

C’est un type de clavier particulièrement populaire auprès des gamers, mais qui présente de nombreux avantages pour quiconque passe beaucoup de temps à utiliser son clavier, par exemple ceux qui occupent un métier qui demande de passer du temps à coder, rédiger, corriger, traduire, etc.

Les plus grands avantages d’utiliser un clavier mécanique sont la précision, le confort de frappe et la rapidité du retour des touches.

Même s’ils sont généralement un peu plus dispendieux que les autres types de claviers, un bon clavier mécanique est un investissement qu’on ne regrette pas!

Cherry MX Black, Blue, Brown, Red…?

Si tu décides de te procurer un clavier mécanique, attends-toi à ce qu’il soit un peu plus bruyant qu’un clavier à membrane. Ça peut être une bonne ou une mauvaise chose, tout dépend de tes préférences personnelles et de ton milieu de travail.

Cependant, tous les claviers mécaniques n’ont pas le même type de “switch”, ce qui fait en sorte que certains font plus de bruit que d’autres et que les touches n’ont pas la même résistance.

Pour démystifier un peu les différentes options de claviers mécaniques, voilà un aperçu des types de touches les plus populaires et leurs principales caractéristiques, suivi de notre top 10 des modèles de claviers les plus intéressants pour travailler, tous types confondus.    

Cherry MX Black

  • Pas de feedback tactile additionnel
  • Grande résistance pour enfoncer les touches
  • Plutôt silencieux

Usages recommandés

Étant donné la grande résistance de ce type de touches, les claviers Cherry MX Black sont particulièrement appréciés dans les milieux commerciaux où il est important de ne pas taper de caractères par mégarde à cause d’une touche trop sensible. Toutefois, ils peuvent provoquer de la fatigue des doigts plus rapidement que les autres types de claviers et ne sont pas recommandés pour les tâches comme la rédaction.

Cherry MX Red

  • Pas de feedback tactile additionnel
  • Faible résistance pour enfoncer les touches
  • Plutôt silencieux

Usages recommandés

Ce type de clavier est très populaire auprès des gameurs parce qu’il permet d’actionner les touches très rapidement. Toutefois, il n’est pas particulièrement recommandé pour la rédaction pour 2 raisons: 1-Il demande très peu de pression sur les touches, ce qui peut mener à un plus grand nombre d’erreurs, et 2-l’absence de feedback tactile ne permet pas de savoir à quel moment le caractère a été tapé avant que la touche ne soit complètement enfoncée.  

Cherry MX Brown

  • Feedback tactile additionnel
  • Faible résistance pour enfoncer les touches
  • Plutôt silencieux

Usages recommandés

Ce type de clavier est très populaire et polyvalent. Il est apprécié dans tous les usages et convient très bien aux tâches qui demandent beaucoup d’écriture. Le feedback tactile permet de savoir quand le caractère tapé est transmis à l’ordinateur sans avoir à enfoncer la touche au complet, ce qui améliore la justesse et la vitesse de frappe. Sa faible résistance permet de limiter la fatigue des doigts et il est assez silencieux pour être utilisé dans les bureaux sans trop déranger les collègues.  

Cherry MX Blue

  • Feedback tactile additionnel
  • Faible résistance pour enfoncer les touches
  • Assez bruyant

Usages recommandés

Ce type de clavier a la particularité d’émettre un “clic” très bruyant lorsque les touches sont enfoncées, ce qui est généralement apprécié par ceux qui font beaucoup de rédaction. Le bruit et le feedback tactile permettent d’optimiser la justesse de frappe et la faible résistance des touches évite la fatigue des doigts. Puisque le bruit des touches peut être dérangeant pour les collègues, il vaut mieux l’utiliser si on a un bureau fermé ou à domicile.

Il existe d’autres types de touches de claviers mécaniques un peu moins connus, mais les mieux adaptés et les plus populaires pour la rédaction sont les claviers aux touches de types Cherry MX-Brown et Cherry MX-Blue.

Les meilleurs claviers pour travailler

Même si les claviers mécaniques sont recommandés pour la rédaction, certains claviers à membrane, dont ceux dotés de la conception d’interrupteurs à ciseaux, sont aussi très performants, rapides, et peuvent être un bon compromis. Quelques-uns des claviers les plus ergonomiques sont aussi des claviers à membranes et les claviers Bluetooth offrent un côté pratique non négligeable.

Alors, considérant les critères comme l’efficacité, la qualité, l’ergonomie et la portabilité, voilà notre top 10 des meilleurs claviers à utiliser au travail:


1-Logitech G610 Orion Brown

Prix: +/- 140 $

Acheter ici 

Principales caractéristiques:

  • Type de touches: Brown
  • Alimentation: USB
  • Connexion: USB
  • Rétroéclairage: Oui (DEL blanches)
  • Autres: touches dédiées au contrôle du son et de la musique, cordon d’alimentation en tissu tressé, rétroéclairage personnalisable.

Même si, techniquement, il s’agit d’un clavier optimisé pour le jeu, il convient parfaitement à la rédaction et aux tâches de bureau. Son design simple et la qualité des matériaux en font un clavier particulièrement polyvalent qui offre un très bon rapport qualité/prix.


2-Das Keyboard 4 Professional 

Clavier mécanique Das

Prix: +/- 230 $

Acheter ici (modèle aussi disponible avec touches pour Max)

Principales caractéristiques:

  • Type de touches: Brown ou Blue
  • Alimentation: USB
  • Connexion: USB
  • Rétroéclairage: Non
  • Autres: 2 ports USB3 à l’arrière du clavier, touches dédiées au contrôle du son et de la musique, câble d’alimentation USB très long (201cm), languette d’appui magnétique et amovible pouvant servir de règle.

Un grand souci du détail a été accordé lors de sa conception; les caractères sont gravés au laser sur les touches, son panneau de façade est fait d’aluminium anodisé et les points de contact des touches sont en or, ce qui assure une conductivité et durabilité optimale. Il est l’allié ultime du professionnel désirant un clavier robuste, durable et de qualité.


3- Cooler Master – MasterKeys Pro L (White Led)

Clavier mécanique CoolerMaster

Prix: +/- 130 $

Acheter ici 

Principales caractéristiques:

  • Type de touches: Brown, Blue ou Red
  • Alimentation: USB
  • Connexion: USB
  • Rétroéclairage: Oui (Blanc ou RGB, selon le modèle)
  • Autres: rétroéclairage personnalisable, processeur intégré pour la gestion des réglages à même le clavier, cordon d’alimentation en tissu tressé amovible.

Bien que présenté en tant que clavier de gamer, il convient parfaitement aux tâches de rédaction. Son rétroéclairage à DEL blanches est parfait pour ceux qui préfèrent travailler avec un éclairage tamisé (ce qui favorise la créativité) et son design sobre et compact lui confère un look très professionnel. La plaque sur laquelle reposent les touches est constituée de métal blanc pour refléter la lumière et augmenter la luminosité du rétroéclairage.


4-Clavier mécanique TOMOKO 

clavier mécanique abordable

Prix: +/- 60 $

Acheter ici

Principales caractéristiques:

  • Type de touches: Blue
  • Alimentation: USB
  • Connexion: USB
  • Rétroéclairage: Non (disponible seulement sur la version sans pavé numérique)
  • Autres: À l’épreuve de l’eau et comprend des trous de drainage en cas de dégât, long câble d’alimentation de 182 centimètres.

clavier mécanique abordable

Le plus intéressant de ce clavier est sans doute son prix très abordable; c’est l’exemple parfait du “beau, bon, pas cher”, ce qui en fait le clavier idéal pour quelqu’un qui veut essayer la rédaction sur clavier mécanique sans trop dépenser. Il est également à l’épreuve des liquides, ce qui peut s’avérer être très pratique si, par exemple, on a tendance à souvent renverser son café. Il s’agit sans doute de l’un des claviers mécaniques d’entrée de gamme ayant le meilleur rapport qualité/prix.


5-Azio MK Retro et MK Retro-02

clavier mécanique rétro Azio

Prix: +/- 150 $ (Noir et chrome) et +/- 270 $ (Gold edition)

Acheter ici: Noir/chrome et Gold edition, doré/blanc

Principales caractéristiques:

  • Type de touches: Blue
  • Alimentation: USB
  • Connexion: USB
  • Rétroéclairage: Non
  • Autres: look rétro imitant celui d’une machine à écrire, long cordon d’alimentation en tissu tressé de 180 cm, résistant à l’eau et à la poussière, inclinaison et hauteur ajustable.

Clavier rétro

Pour ceux qui veulent un clavier au look qui sort de l’ordinaire, ce clavier mécanique d’Azio est tout indiqué. Son fini lustré/chromé et son apparence rappelant celle d’un clavier de machine à écrire constituent le parfait mélange de rétro et de moderne. Les touches de type “Blue” sont agréables à utiliser et procurent un feedback sonore très intéressant. D’un rapport qualité/prix satisfaisant, une bonne partie de sa valeur réside dans son apparence hors du commun qui saura ravir les nostalgiques et rendre l’expérience d’écriture unique.

Pour les amateurs de ce look rétro, il existe également un clavier Bluetooth arborant ce look (cliquer ici pour le voir).


6-Microsoft Sculpt Ergonomic for Business

Clavier ergonomique de Microsoft

Prix: +/- 100 $

Acheter ici

Principales caractéristiques:

  • Type de touches: clavier à membrane
  • Alimentation: 2 batteries AAA
  • Connexion: récepteur USB
  • Rétroéclairage: Non
  • Autres: design ergonomique visant l’apaisement des poignées et avant-bras, appuie-poignets, pavé numérique séparé du clavier.

Clavier ergonomique

C’est au niveau de son ergonomie que se distingue réellement ce clavier. Il est tout indiqué pour les gens qui passent beaucoup de temps à rédiger et qui ont développé des problèmes d’inconfort au niveau des poignets. Toutefois, il demande un certain temps d’adaptation avant de pouvoir l’utiliser avec aisance.


7-Microsoft Modern Keyboard avec lecteur d’empreintes digitales

clavier microsoft

Prix: +/- 170 $

Acheter ici

Principales caractéristiques:

  • Type de touches: membrane à interrupteurs mécaniques à ciseaux
  • Alimentation: batterie rechargeable Lithium ion (jusqu’à 4 mois d’autonomie sur une charge)
  • Connexion: Bluetooth 4.0/4.1 ou USB
  • Rétroéclairage: Oui
  • Autres: comprends un lecteur d’empreintes digitales (remplace le mot de passe, permet d’activer des fonctions comme le paiement en ligne), boîtier en aluminium, compatible avec Windows 10 et les téléphones Windows 10.

clavier microsoft

Les utilisateurs Windows 10 seront ravis par ce nouveau clavier. Il est particulièrement mince et léger et sa conception moderne agrémentée d’un lecteur d’empreintes digitales pour déverrouiller l’appareil saura en séduire plus d’un. Ce clavier à membrane de type “mécanique” à ciseaux est très performant, rapide, et constitue la solution de choix pour un clavier au look contemporain et épuré qui ne sacrifie pas la qualité.


8-Apple Magic Keyboard 2

clavier apple

Prix: +/- 250 $

Acheter ici

Principales caractéristiques:

  • Type de touches: membrane à interrupteurs mécaniques à ciseaux
  • Alimentation: batterie rechargeable (dure environ 1 mois entre les charges)
  • Connexion: Bluetooth
  • Rétroéclairage: Non
  • Autres: Fonctionne avec un Mac OS X v10.11 ou plus récent et les appareils iOS 9.1 ou plus récent (dont Apple TV), charge rapide d’environ 2 heures, peut être utilisé pendant la charge. 

Clavier pour mac

Les plus grands avantages de ce clavier sont sa polyvalence (fonctionne avec pratiquement tous les appareils de Apple), la durée de vie de sa batterie et la rapidité de réponse de ses touches. De plus, il se synchronise automatiquement et est plus plat que les autres claviers d’Apple. Il s’agit d’une très bonne option pour quelqu’un qui fait beaucoup de rédaction sur Mac.


9- Logitech K780 Multi-Device

Clavier bluetooth de logitech

Prix: de 90 $ à 100$ selon la version

Acheter ici

Principales caractéristiques:

  • Type de touches: membrane
  • Alimentation: 2 batteries AAA
  • Connexion: Bluetooth et récepteur USB
  • Rétroéclairage:
  • Autres: Permets de reconnaître jusqu’à trois appareils à la fois et d’alterner facilement de l’un à l’autre grâce à trois touches dédiées, pleine longueur avec pavé numérique, support à tablette ou téléphone intégré.

Ce clavier peut se décrire en un seul mot: polyvalent. Il peut être utilisé avec un ordinateur (PC, Mac et Chrome Os), une tablette ou un smartphone (Android et iOS) grâce à une connectivité au récepteur USB ou par Bluetooth.  Se met en veille lorsqu’il n’est pas utilisé pour économiser la batterie. Véritablement un clavier universel, pratique , il saura faciliter la vie de ceux qui travaillent sur plusieurs plateformes et appareils et qui on un travail qui requiert une certaine mobilité.


10-Microsoft Universal Foldable Keyboard

Clavier bluetooth pliable de microsoft

Prix: +/- 85 $

Acheter ici

Principales caractéristiques:

  • Type de touches: membrane
  • Alimentation: Batterie rechargeable (jusqu’à trois mois d’utilisation en une charge)
  • Connexion: Bluetooth 4.0
  • Rétroéclairage: Non
  • Autres: touches dédiées au contrôle du son et de la musique, compatible avec les tablettes et téléphones Android, iPad, iPhone et Windows Phone, résistant à l’eau et aux liquides.

clavier pliable

ATTENTION-Ce clavier n’est pas compatible avec un ordinateur, mais est destiné à être utilisé avec une tablette ou un smartphone. C’est le clavier idéal à traîner avec soi quand on est appelés à se déplacer souvent et à travailler à partir de différents endroits; il est très petit (seulement 5 mm d’épaisseur), léger et est résistant aux liquides (pas de problème en cas de dégât!). De plus, sa batterie rechargeable a une très longue durée. Il est donc parfait pour la rédaction “on the go”, n’importe où et n’importe quand.


Voilà donc notre top 10 des meilleurs claviers à utiliser au travail. Que ce soit pour le travail de rédaction, codage, ou pour un travail qui demande une certaine flexibilité ou mobilité, le clavier tout indiqué se retrouve très certainement dans cette sélection!

Ces claviers ainsi que toutes nos recommandations de matériel se retrouvent sur notre tableau Pinterest “Matériel de bureau” auquel tu peux t’abonner pour voir toutes nos suggestions en temps réel.

Si tu as apprécié cet article ou désires nous faire part de questions ou commentaires, n’hésite pas à nous écrire ci-dessous!

Travaille debout avec un standing desk

Les 8 meilleurs standing desks entre 45 et 828$!

On s’est toujours douté que travailler assis 8 h par jour, ce n’était peut-être pas l’idéal. Ça n’a donc été une surprise pour personne quand les plus récentes études ont commencées à nous mettre en garde contre les dangers que représente la sédentarité pour notre santé. La liste est longue: obésité, diabète, maladies cardiovasculaires, cancers, ostéoporoses, dépression… Bref, ce n’est pas joli joli comme portrait.

Mais si on regarde le bon côté, ces résultats ont permis à de nouveaux outils de travail d’être popularisés, comme la tendance des “standing desks” ou “sit and stand desks”, ces bureaux ajustables qui permettent d’alterner le travail en position debout et assise (l’idéal serait de changer de position à toutes les 30 à 60 minutes).

En plus d’être santé, cette méthode de travail aurait possiblement un impact positif sur la concentration, la mémoire et la productivité en général (pour plus d’informations sur le sujet je t’invite à lire la section “Debout ou assis?” de cet article!).

Ça te tente d’essayer ?

Voilà huit suggestions de pièces de mobilier à adopter, que tu veuilles complètement réaménager ton bureau ou juste faire un ajout discret:

1. Le bureau motorisé Uptown II de Bestar

On pourrait dire que c’est la Cadillac des standing desks (j’irais même jusqu’à dire la Tesla)!

Son principal avantage: il est ajustable électriquement à l’aide des boutons situés à l’avant, juste en dessous du plateau (allo technologie!). Le système d’ajustement conserve en mémoire quatre positions différentes pour qu’il soit plus rapide et facile à ajuster. En bonus: la tablette située en-dessous est parfaite pour organiser les fils et ranger une partie du matériel de bureau!

Le seul point négatif de ce bureau est son prix qui n’est pas à la portée de tous les budgets. Quand même, avec un look comme celui-là et autant de commodités, c’est très, très tentant!

Dimensions:

  • Hauteur: de 71,4 cm à 114,2 cm (28,1″ à 45″)
  • Largeur: 120 cm (47,3″)
  • Profondeur: 59,6 cm (23,5″)
Acheter ici.

*Prix: 829 $

2. Le bureau ajustable Luxor (STANDUP-SC40-WB)

Le bureau ajustable Luxor est ajustable grâce à une manivelle pratique située sous le plateau. Ce bureau ajustable permet de facilement alterner entre une position de travail debout et assise à l’aide de la manivelle centrale qui rend l’ajustement facile et rapide. Ses quatre roues de 3″, dont deux sont verrouillables, font en sorte qu’il est aussi facile de le déplacer pour travailler à différents endroits. Pas de tracas, on aime ça!

Dimensions:

  • Hauteur: 76,2 cm à 115 cm (30″ à 45,25″)
  • Largeur: 100 cm (39,38″)
  • Profondeur: 60 cm (23,63″)
Acheter ici.

*Prix: 425 $

3. Le bureau ajustable de T-Zone (TS-1)

Le bureau de T-Zone est ajustable grâce à un mécanisme pneumatique.

Ajustable grâce à un levier pneumatique (même principe qu’une chaise d’ordinateur) ce bureau est facile à ajuster et permet de changer de position de travail rapidement.

Étant donné qu’il n’est pas très large, il est tout indiqué pour les espaces restreints. Aussi, les pattes peuvent être remplacées par des roues verrouillables pour ceux qui voudraient déplacer le bureau plus facilement (non incluses).

Il convient mieux aux ordinateurs portables et au travail manuscrit qu’à un ordinateur comprenant une tour et un grand écran, car il pourrait être un peu moins stable s’il supporte beaucoup de poids à sa hauteur maximale.

Dimensions:

  • Hauteur: 73 cm à 118 cm (28,7″ à 46,5″)
  • Largeur: 76 cm(29,9″)
  • Profondeur: 51 cm (20″)
Acheter ici. 

*Prix: 222 $

4. L’extension électrique pour bureau ErgoConvert d’AnthroDesk

L'extension électrique pour bureau ErgoConvert d'AnthroDesk est idéale pour convertir un bureau existant.

Peut-être que tu n’as pas l’espace, ou juste pas l’envie, de complètement changer de bureau. Dans ce cas, voilà une alternative qui te permettra de convertir n’importe quelle surface pour pouvoir travailler assis ou debout.

Ce complément de bureau permet d’élever et d’abaisser l’écran fixé au support ainsi que la tablette à clavier/souris à l’aide d’un moteur électrique. Le changement de configuration se fait donc en claquant des doigts (ou presque). L’ensemble est robuste et peut supporter un poids jusqu’à 50 lb (22,7 kg) et un moniteur aussi grand que 27″ sans broncher.

Le seul hic, c’est que cet assemblage n’est pas léger. Si tu décides de t’en procurer un, assure-toi que le bureau qui se trouve en dessous soit assez solide pour le supporter!

Dimensions:

  • Hauteur: le haut de l’écran (selon la taille de ce dernier) atteint jusqu’à 110 cm (43″) au-dessus du niveau de la table environ.
  • Largeur: 69,9 cm (27,5″)
  • Profondeur: 49,5 cm (19,5″)
Acheter ici. 

*Prix: 290 $

5. Table d’ordinateur portable ajustable d’Ergoneer 

La table d'ordinateur portable ajustable d'Ergoneer est facilement ajustable et transportable.

Destinée aux utilisateurs d’ordinateurs portables, de tablettes ou de fournitures papier, cette table sur roue joint l’utile à l’agréable. Sa petite taille, son cadre en aluminium léger et ses roues (dont deux sont verrouillables) font en sorte qu’on peut l’utiliser à n’importe quel endroit. Son système pneumatique rend l’ajustement facile et rapide. Sa conception lui permet de demeurer stable et elle peut supporter un poids de 40 kg (88 lb). Elle est dotée d’une fente qui remplit la double fonction de support à tablette et téléphone ainsi que de gestionnaire de câbles.

Dimensions:

  • Hauteur: de 75 cm à 105 cm (29,5″ à 41,3″)
  • Largeur: 71 cm (28″)
  • Profondeur: 48,3 cm (19″)
  • Dimensions de la fente pour tablette: 25,4 cm (10″) de longueur par 1,6 cm (0,62″) de  largeur
Acheter ici. 

*Prix: 256 $

6. Table ajustable pour ordinateur portable Calico 51201 de Studio Designs 

La table ajustable pour ordinateur portable Calico 51201 de Studio Designs est élégante, pratique et facilement ajustable.

Voilà une table pour ordinateur portable qui allie parfaitement le design et la commodité! Son cadre chromé et sa surface en verre trempé lui donnent un look moderne qui se démarque des autres modèles sur le marché.

La surface de travail peut être ajustée en hauteur à cinq niveaux à l’aide de deux poussoirs à ressorts. Un plateau coulissant (utilisable à gauche ou à droite) en dessous de la surface en verre sert de tablette à souris et comprend un porte-gobelet pratique.

Quatre roues (deux verrouillables) et une poignée pratique à l’arrière permettent de transporter facilement la table d’un endroit à un autre. La tablette pratique au niveau des roues peut servir de repose-pied en position assise ou pour du rangement quand on s’en sert pour travailler debout.

Dimensions de la surface de travail:

  • Largeur: 51 cm (20″)
  • Profondeur: 48 cm (19″)
  • Hauteur: 66 cm à 94 cm (26″ à 37″)
Acheter ici.

*Prix: 145,59 $

Couleurs disponibles: structure chromée avec un choix de verre clair ou noir.

7. Table ajustable pour ordinateur portable de Seville Classics 

La table ajustable pour ordinateur portable de Seville Classics comprend une tablette à souris en plus de la surface principale. Elle est facile à ajuster et déplacer.

Ce petit meuble offre tout ce qu’on pourrait demander d’une table pour ordinateur portable. Il est ajustable, pour pouvoir travailler en position debout ou assise, à l’aide d’une poignée à visser et comprend quatre roues (deux verrouillables) pour faciliter le transport d’un endroit à l’autre.

Il est composé d’une surface de travail principale et d’une tablette fixe pour utiliser une souris. La plus grande surface peut pivoter d’avant à arrière pour que le bureau puisse être utilisé avec la tablette pour souris du côté droit ou du côté gauche. La tablette principale est aussi dotée de lisières d’appui pour éviter que le matériel sur la table ne glisse si elle est utilisée avec un angle.

Finalement, son look sobre et intemporel peut s’intégrer à tous les décors sans problème. Pour moi, c’est un “no-brainer”, je dirais que c’est l’option qui présente le meilleur rapport qualité/prix!

Dimensions:
Hauteur: 70 cm à 102 cm (27,5″ à 40″)
Largeur: 66 cm (26″)

Tablette principale: 46 cm (18″) par 40 cm(15,75″)
Tablette à souris: 21 cm (8,3″) par 25 cm (9,8″)

Acheter ici. 

*Prix: 76 $

8. Support ajustable pour ordinateur portable 

Le support ajustable pour ordinateur portable est le compromis idéal pour travailler debout en l'appuyant sur n'importe quelle surface.

 

Cette plateforme pliable est sans contredis la solution la plus économique et versatile pour les utilisateurs d’ordinateurs portables et de tablettes.

Elle permet de travailler debout lorsqu’elle est installée sur une table, et dans n’importe quelle position assise grâce à ses pattes articulées qui s’ajustent de mille et une façons pour convenir à chaque utilisation.

Deux petits ventilateurs sont également intégrés pour refroidir les ordinateurs et fonctionnent grâce à un branchement USB. Pratique et technologique!

Dimensions:

Surface principale:
• Largeur: 47,5 cm (18,7″)
• Profondeur: 25,7 cm (10,11″)

Tablette à souris:
• Largeur: 17,7 cm (6,96″)
• Profondeur:16,8 cm (6,61″)

• Longueur individuelle des pattes: 25,4 cm (10″)

Matériaux: alliage d’aluminium et plastique ABS
Capacité: 15kg/33lb (max.)

Acheter ici. 

*Prix: 45 $

Conclusion:

Ces huit pièces de mobilier représentent, selon moi, les options qui offrent le meilleur rapport qualité/prix/commodité. Avant de choisir une solution pour pouvoir travailler debout, que ce soit l’un des bureaux proposés ou pas, prends le temps de bien réfléchir à ce qui serait le plus approprié pour toi. Pose-toi d’abord les questions suivantes:

  • Est-ce que je veux changer complètement le mobilier ou j’apprécie le bureau que j’ai présentement?
  • Si je change mon bureau principal, est-ce que l’absence de tiroirs sur les bureaux ajustables sera un problème pour moi?
  • Est-ce que ce serait plus utile de travailler debout à un bureau qui se déplace facilement, ou qui serait fixe ?

Bref, prends en considération toutes les facettes de ton travail et le matériel avec lequel tu dois travailler. Peut-être qu’il n’est pas envisageable pour toi de travailler avec un ordinateur portable, ou au contraire peut-être que c’est ton principal outil de travail. Peut-être, encore, dois-tu absolument travailler avec deux écrans et beaucoup de matériel sur ton bureau, ce qui peut être problématique avec une trop petite table.

Aussi, n’oublie pas mesurer l’espace dont tu disposes. C’est possible que tu aies de la place pour ajouter une petite table ajustable sur roue, mais pas nécessairement un long bureau.

N’oublie pas, le but d’un bureau ajustable est de te permettre d’alterner le travail en position debout et assise, pas de passer ta journée debout. Assure-toi donc de conserver une chaise à proximité. Un tapis anti-fatigue pour supporter tes pieds et réduire la pression peut aussi être un bon ajout à ton setup!

Si la sélection proposée a piqué ta curiosité, mais que tu n’as rien trouvé qui te convient, tu peux aussi jeter un coup d’oeil aux options ci-dessous. Ces bureaux ne se sont pas rendus jusqu’à mon top 8, mais pourraient quand même être de bons choix!

*Les prix sont sujets à changements sans préavis

Ces bureaux ainsi que toutes nos recommandations de matériel se retrouvent sur notre tableau Pinterest “Matériel de bureau” auquel tu peux t’abonner pour voir toutes nos suggestions en temps réel.

Comment aménager un bureau qui favorise la productivité.

8 trucs simples pour être plus productif

Partie 2 : → Lire la 1re partie

L’importance d’un espace de travail optimal

L’un des gros problèmes quand on aménage un bureau est qu’on a tendance à ne penser qu’aux fournitures utilitaires de base. On installe un PC de bureau, une imprimante Wi-Fi, un beau petit kit clavier/souris et on pense qu’on est en affaires.

Évidemment, les fournitures de bureau sont indispensables, mais c’est loin d’être suffisant! Pour être au top de notre performance, il faut aussi un espace de travail agréable.

C’est prouvé: le bien-être d’un employé est directement lié à sa productivité au travail. Toutes les études réalisées sur le sujet pointent vers cette conclusion.

On ne peut évidemment pas contrôler tous les éléments qui affectent notre bien-être au travail, mais il y en a deux sur lesquels on a une certaine marge de manœuvre: le confort physique et la perception visuelle de l’espace (une des variables du confort psychologique). En pratique, ça veut simplement dire que ton matériel de bureau doit être adapté et ergonomique et que l’allure de ton environnement de travail doit te mettre dans un état d’esprit propice au rendement.

Bien sûr, les milieux de travail ne se ressemblent pas tous et il se peut que tes possibilités soient très limitées pour personnaliser ton espace. Jette quand même un coup d’oeil aux suggestions suivantes et vois ce qui pourrait s’appliquer à ta situation pour te ravigoter le bien-être et t’aider à être plus productif.

Confort physique

D’abord, voyons de quelles façons tu peux apporter des changements pour améliorer ton confort physique au travail.

La bonne position de l’écran 

Si ton écran d’ordinateur est mal positionné, sois assuré que ça va finir par nuire à ta productivité. S’il est placé trop haut, la position dans laquelle ça t’oblige à travailler va nuire à ta posture et finir par te causer des maux de dos, de cou ou d’épaules. S’il est trop près, alors c’est la fatigue oculaire qui se met de la partie. Tu pourrais ressentir des symptômes comme avoir les yeux secs qui brûlent, des maux de tête ou encore des troubles de la vue.

Tu dois considérer deux facteurs pour savoir si ton moniteur est bien positionné: l’angle de vision et la distance de l’écran.

Pour ce faire, assieds-toi d’abord confortablement sur ta chaise de bureau en position de travail et garde le dos droit de la façon la plus naturelle possible. Ensuite, imagine une ligne bien droite qui part de tes yeux et qui se termine sur ton moniteur d’ordinateur. Il s’agit de ta ligne d’horizon. Idéalement, il faudrait que le dessus de ton écran d’ordinateur ne soit pas plus haut que cette ligne à la hauteur de tes yeux.

Je n’entrerai pas dans les détails, mais il est important que tu saches qu’il est plus fatigant d’avoir à regarder au-dessus de la ligne d’horizon qu’en dessous, donc un écran un peu trop haut est pire qu’un écran un peu trop bas. Une mauvaise idée serait, par exemple, de jucher l’écran sur le dessus de l’ordinateur (comme c’est souvent le cas avec les ordinateurs de type mini PC) ou sur une tablette surélevée.

Ensuite, assure-toi que ton écran soit à la bonne distance. S’il est trop proche, les muscles de tes yeux vont passer leur temps à forcer pour permettre l’accommodation (mise au point) et la convergence (l’effet « yeux cross side » qui se produit quand tu regardes quelque chose de trop près). S’il est trop loin, alors tu vas avoir du mal à bien discerner ce qu’il y a à l’écran.

Il faut donc que tu t’assures de bien voir, mais en n’étant pas assez proche pour développer de la fatigue oculaire.

Plus ton écran est grand, plus il devrait être éloigné. En fait, si ton écran est plus grand qu’un 19 po, il faudrait qu’il soit entre 60 et 90 cm de tes yeux (24 à 35 po environ). Fais ce petit test: assieds-toi en position de travail et allonge le bras. Si tu peux toucher à l’écran, il est probablement trop près et les chances sont assez élevées que tu développes des symptômes de fatigue oculaire. Si tu as du mal à bien voir ce qui se trouve sur l’écran quand il est à la bonne distance, il faut plutôt grossir la taille des polices que rapprocher l’écran.

La position de l'écran d'ordinateur doit être adéquate et ergonomique pour favoriser la productivité

Source: UQO

Debout ou assis?

Tu as sûrement déjà entendu parler des bureaux ajustables, les sit/stand desks, pour pouvoir alterner entre les positions de travail debout et assises. C’est super tendance en ce moment, et c’est devenu assez abordable et facile à trouver (clique ici pour voir mon top 8 des sit/stand desks). Ce n’est pas devenu une mode pour rien! Ça répond à une problématique qui est pointée du doigt assez sévèrement ces temps-ci: la sédentarité. Il n’y a pas si longtemps, on était loin de se douter à quel point c’était un problème. Selon l’OMS (organisation mondiale de la santé), la sédentarité est liée, à différents niveaux, à l’obésité, au diabète, aux maladies cardiovasculaires, à certains cancers, à l’ostéoporose, à la dépression,  “en veux tu en v’la”!

Évidemment, être en meilleure santé possible, c’est un peu la base pour pouvoir être efficace et productif au travail. Donc, si c’est possible pour toi, pourquoi ne pas essayer d’adapter ton mobilier pour pouvoir travailler debout de temps en temps? En plus de t’aider à atteindre le niveau d’activité recommandé par l’OMS, tu auras à long terme une meilleure posture, tes journées seront plus productives parce que tu seras plus alerte (difficile de “dormir sur la switch” quand tu as pris l’habitude de ne pas être immobile trop longtemps) et tu dormiras probablement mieux (un problème de posture peut te gâcher le sommeil assez vite).

Pour t’assurer que ton bureau en position debout est à la bonne hauteur pour conserver une bonne posture, élève la surface de travail jusqu’à la hauteur de tes coudes. De cette façon, tes bras seront pliés pour former un angle de 90 degrés lorsque tu atteins le clavier.

Si tu travailles avec un ordinateur portable, il se vend des petits supports pliables qui peuvent te permettre une configuration debout/assise, ce qui est une bonne alternative si tu ne veux ou ne peux pas changer ton bureau. C’est même pliable pour que tu puisses donner à ton écran l’angle que tu veux, ce qui est assez pratique pour le confort visuel.

Si tu adoptes la position de travail debout, assure-toi de toujours avoir une paire de souliers confortables à portée de main. Ce serait une bonne idée d’en laisser une paire au bureau. Aussi, n’oublie pas de garder une chaise à proximité pour pouvoir t’asseoir et te reposer les pieds de temps en temps. Le noeud du problème c’est la sédentarité (ne pas bouger assez), donc rester debout sans bouger toute la journée peut t’occasionner d’autres types de problèmes et ce n’est pas vraiment mieux!

Côté efficacité au travail, il est toutefois préférable de profiter des périodes assises pour réaliser les tâches qui font appel à la motricité fine (travail manuel de précision, de minutie et de détail) et de faire les tâches qui demandent moins de concentration comme de la lecture ou répondre aux courriels pendant les périodes debout.

Dans le cas où ce n’est pas possible pour toi de travailler debout, porte une attention particulière à ta chaise et à ta posture de travail. Si tu passes ton temps à changer de position, à t’étirer à cause de douleurs et à essayer d’ajuster ta chaise, tu ne pourras pas te concentrer sur ton travail et être productif bien longtemps. Vérifie ces 3 points pour que ta position de travail soit plus ergonomique et confortable:

  1. Ajuste la hauteur de ta chaise pour que tes pieds touchent par terre et que tes genoux soient pliés dans un angle de 90 degrés. Si tu es de petite taille et que ta chaise ne descend pas plus bas, mets un repose-pied sous ton bureau (ça fait toute la différence, je parle par expérience du haut de mes 5 pieds 1!).
  2. Si ta chaise n’a pas de support adéquat pour le bas du dos, utilise un coussin ou un support lombaire.
  3. Si tu peux ajuster l’angle de ta chaise, incline-la très légèrement et verrouille-la dans cette position. Ça va réduire la pression sur le bas de ton dos. Une étude indique même que la position assise idéale pour limiter la charge sur la colonne vertébrale serait d’incliner le dossier à 135 degrés!

Que ce soit en position debout ou assise, essaie de ne pas rester immobile trop longtemps. Berce-toi sur ta chaise, dandine-toi et tape du pied au son d’une musique rythmée (si ton emploi te le permet), va marcher un peu pendant tes pauses: bref, fais le contraire de ce que te disais ta prof de troisième année et ne reste pas assis tranquillement sur ta chaise toute la journée!

Un éclairage adéquat

Les différents types d’éclairage peuvent te mettre dans différents moods. Si tu as le contrôle là-dessus, il serait peut-être bon de changer quelques ampoules. Si la nature de ton travail fait appel à ton côté créatif (création de contenu visuel, rédaction, etc.), ce serait préférable d’avoir un éclairage doux et plutôt tamisé. Mais si tu travailles à des tâches routinières qui te demandent d’être alerte et très concentré (par exemple de la saisie de données), il faut plutôt avoir un éclairage très lumineux.

Dans tous les cas, privilégie la lumière naturelle et les ampoules avec une lumière “blanc doux” ou de type “lumière du jour”, c’est moins agressant que la lumière bleutée des ampoules “blanc froid”.

Tranche de vie: tu n’as pas idée du nombre de fois où on m’a demandé par le passé: “Tu travailles dans le noir? Pourquoi tu n’allumes pas la lumière?!”

La réponse qui me brûlait les lèvres était : “La lumière, c’est une série de néons de garage juste au-dessus de ma tête, ça me rend distraite et agressive. Laissez-moi tranquille avec ma lampe de lecture à clip des années 80!”

Ni trop chaud, ni trop froid 

Plusieurs études ont été menées sur le lien entre la température ambiante d’un bureau et la productivité de ses employés. Les résultats démontrent qu’un environnement de travail trop froid ou trop chaud a un impact assez énorme sur la productivité.

Par exemple, l’une de ces études constate qu’au-delà de 33 degrés Celsius, la productivité chute de 85 %! Attention par contre, un lieu de travail trop froid n’est pas avantageux non plus. La plupart des bureaux maintiennent la température ambiante entre 18 et 20 degrés Celsius. Une autre étude, réalisée par le laboratoire des facteurs humains et de l’ergonomie de l’Université Cornell, pointe vers la conclusion que ce serait un peu trop froid. En faisant passer la température de 20 à 25 degrés, les résultats ont été surprenants: les employés étaient tellement productifs que les employeurs économisaient en moyenne 2 $/heure pour chaque employé!

Bonne nouvelle pour les frileux: la température idéale pour maximiser la productivité se situerait donc, selon ces études, entre 22 et 25 degrés Celsius (Les Universités Helsinki et Berkeley recommandent 22 et l’Université Cornell 25). Grosso modo, cette variation dans la “température idéale” est due au fait qu’il faut aussi considérer le taux d’humidité, la vitesse de changement d’air des pièces et, bien sûr, le métabolisme des gens.

Si tu as un contrôle sur le thermostat de ton bureau, tu sais donc ce qui te reste à faire. Si ce n’est pas le cas, tu pourrais peut-être apporter une petite unité de chauffage, ou une couverture à ton bureau pour les jours où il fait trop froid. Pendant l’été, apporte un ventilateur portatif pour t’aider à te rafraîchir si la climatisation du bureau n’est pas efficace.

Couper les bruits 

Le bruit peut aussi être un facteur qui nuit à la productivité au travail. Ça peut être un coéquipier qui a un peu trop de jasette, ou juste le bruit ambiant des gens qui parlent au téléphone, des photocopieurs, des cliquetis de claviers, etc. En plus de te déconcentrer, ça peut augmenter ton niveau de stress et te rendre moins efficace à la tâche. Laisse une paire d’écouteurs qui coupent le bruit à ton bureau. Comme ça, tu vas pouvoir te concentrer sur ton travail en écoutant une musique d’ambiance et les gens vont avoir moins tendance à venir te parler si ce n’est pas vraiment nécessaire.

Une fringale?

J’imagine que je ne suis pas la seule à me transformer en harpie quand j’ai faim (je l’espère en tout cas…). Dès que l’estomac se met à gronder, le cerveau a du mal à se concentrer et la productivité descend en flèche.

Je te donne un petit truc: réserve un tiroir (ou une petite boîte sur ton bureau) pour des snacks non périssables dans lesquels tu pourras piger quand tu as une fringale. Une barre de chocolat noir, un ziploc de craquelins santé ou une poignée de noix mélangées et de fruits séchés et tu es en business!

Assure toi aussi d’être bien hydraté. Garde une bouteille (en verre ou inox de préférence) à ton bureau pour pouvoir la remplir d’eau plusieurs fois chaque jour. Si tu as accès à de l’eau bouillante, tu peux aussi garder quelques poches de thés fancys dans ton tiroir à snacks pour faire changement!

La perception visuelle de l’espace

Prendre plaisir à travailler dans un lieu qu’on trouve agréable et esthétique, c’est un détail qui peut faire la différence entre arriver à la job en dansant le Jitterbug ou rentrer au travail à reculons en se lamentant. Si tu apprécies ton environnement de travail, tu vas développer plus facilement un sentiment d’appartenance envers l’entreprise pour laquelle tu travailles, être plus motivé et donc plus productif. Une étude de l’Université d’Exeter indique même que personnaliser son bureau peut augmenter la productivité de 32%!

“L’enthousiasme est à la base de tout progrès” -Henry Ford

Il y a évidemment des limites à ce qu’on puisse changer l’allure des pièces où on travaille. On aimerait tous un grand bureau avec des fenêtres pleine hauteur, oeuvres d’art et ascenseur privé, mais ça risque d’être un peu trop demandé. Voilà plutôt quelques tweaks que tu peux probablement appliquer à ton bureau à peu de frais pour le rendre plus agréable à l’oeil.

Un peu de déco

Pas besoin de changer le décor de A à Z pour ressentir l’excitation de la nouveauté. Si ton espace de travail est dominé par des teintes neutres (gris, beige, blanc…), apporte un petit objet décoratif qui ajoutera un “pop” de couleur à ton bureau. Ça peut être un pot à crayon original, un cadre à photo, une petite sculpture ou n’importe quel autre objet déco qui te procure l’effet “wow” quand tu le regardes et qui te procure un petit boost de bonne humeur.

Peut-être qu’il serait même possible de repeindre l’un des murs du bureau? Que ce soit pour un mur ou un bibelot, porte attention au coloris que tu choisis pour égayer ton espace. Il existe toute une science derrière la philosophie des couleurs. Il paraîtrait quelles ont une influence nos émotions et notre humeur.

Tu trouveras ci-dessous quelques choix de couleur et les effets qu’ils peuvent avoir sur notre état d’esprit:

Le bleu: cette couleur est associée à la détente et la tranquillité. Elle est idéale dans un lieu où on veut favoriser la relaxation. Le bleu foncé aurait même des effets sédatifs. C’est donc une couleur à éviter pour un bureau de travail!

Vert: cette couleur rappelle la nature et favorise l’harmonie et la paix d’esprit. Dans ses déclinaisons plus vives comme le vert lime, elle est stimulante et suscite la joie. C’est la couleur idéale à retrouver dans une salle de pause ou un salon des employés.

Le jaune: lumineux et ensoleillé, le jaune favorise la bonne humeur et stimule l’intellect. Elle améliorerait même le sens de l’organisation, la concentration et la mémoire. C’est la couleur tout indiquée dans un bureau ou un endroit où se tiennent des réunions d’équipe, car on l’associe aussi à l’expression, au bon jugement, à la prise de décision, et à la compréhension et l’assimilation d’idées et de points de vue. Attention toutefois, il faut y aller mollo et ne pas abuser, car elle pourrait être trop stimulante et littéralement “taper sur les nerfs”. Ce serait une bonne idée de peindre un seul mur avec cette couleur d’accent, ou bien de l’utiliser sur une partie du mobilier ou de la décoration.

Orange: cette couleur a aussi sa place dans un bureau car elle est bénéfique pour l’estime de soi et a la particularité de favoriser la bonne humeur à un point tel qu’elle pourrait même aider à lutter contre la dépression.

Le rouge: Couleur chaleureuse qui stimule la circulation sanguine, elle inspire le courage, la confiance en soi et la détermination. Comme le jaune toutefois, attention à ne pas l’utiliser en grande quantité, car elle peut devenir irritante et même favoriser les accès de colère. Elle convient particulièrement aux pièces où il y a beaucoup de mouvement et d’activité, comme le hall d’entrée par exemple, ou avec parcimonie dans un bureau.

Violet: cette couleur convient particulièrement aux gens qui ont tendance à être anxieux ou obsessionnels, car elle aurait des propriétés calmantes qui favorisent l’équilibre de l’esprit. Elle aurait aussi une influence bénéfique sur le sens artistique, car elle stimule la créativité, l’intuition, la sensibilité et favorise les réflexions idéologiques. Elle convient donc aux espaces de travail tels que les studios d’artistes ou autres lieux de création (musicale, littéraire, etc.).

Une plante de bureau

Je sais, une plante de bureau c’est un peu kitch. Tu devrais quand même en avoir une. Pourquoi? Parce que plusieurs recherches, dont celle menée par l’Université d’Exeter, démontrent qu’ajouter des plantes dans un bureau peut contribuer à augmenter le bien-être des employés jusqu’à 47 % et leur productivité de 15% et plus. Sérieusement.

C’est principalement dû à un effet psychologique. Le simple fait de voir de la verdure peut calmer l’anxiété, réduire le déficit d’attention et stimuler la mémoire.

Une plante de bureau a un effet positif sur l'état d'esprit d'un employé et augmente sa productivité Plusieurs plantes ont aussi des caractéristiques dépolluantes, comme l’aloe vera, l’areca, l’arbre à caoutchouc et plusieurs espèces de figuiers. Personnellement, tant que ce n’est pas une plante “araignée” (j’ai atteint mon quota dans les années 90), je trouve que c’est aussi très joli, alors pourquoi pas!

Conclusion

Tu peux donc commencer dès aujourd’hui à apporter des changements à l’aménagement de ton bureau afin d’optimiser ta productivité. Ne t’attends pas, toutefois, à doubler ta productivité du jour au lendemain. Chaque personne est unique donc l’aménagement de chaque bureau doit être réfléchi en fonction de la personne qui y travaille pour être vraiment optimal. Certains trucs sont bénéfiques pour tous, tandis que d’autres fonctionneront mieux avec certaines personnes et pas du tout chez d’autres. Il va falloir que tu fasses des tests, des changements et des ajustements pour que ton environnement de travail évolue et devienne de plus en plus ergonomique pour te permettre d’optimiser ta productivité.

Certaines améliorations sont plus facilement mesurables, comme ce qui te permet de gagner du temps par exemple. Mais d’autres changements, principalement ceux liés au confort, sont plus difficiles à évaluer et quantifier sur ton rendement. Les symptômes liés à l’inconfort au travail sont sneaky et se développent sur le long terme. On va souvent blâmer d’autres causes comme la fatigue ou le stress, quand de simples changements au niveau de ton confort physique seraient suffisants.

Bref, selon la nature de ton emploi et l’aménagement actuel de ton environnement de travail, essaie d’appliquer le principe d’ergonomie à ce qui t’entoure au bureau. Ça peut s’appliquer à ton mobilier comme ton écran d’ordinateur, ton bureau et ta chaise de travail. Tu peux aussi essayer de contrôler certains facteurs ambiants comme l’éclairage, la température et le bruit. Enfin, personnalise l’apparence de ton bureau en le décorant d’objets originaux ou de décoration colorée et termine en ajoutant un peu de verdure.

Au final, un bureau efficace dans lequel il est agréable de travailler peut faire toute la différence sur ta productivité. Alors chop chop! Commence dès aujourd’hui par un petit brainstorm: quels sont les aspects de ton bureau que tu pourrais améliorer?

2x ta productivité en modifiant ton milieu de travail!

On sous-estime trop souvent l’impact de notre espace de travail sur notre productivité. Que ce soit dans un grand bureau vitré au 50e étage d’une tour ou dans un petit local en préfini stripé bois, l’endroit où on travaille est souvent aménagé “sur le tas ” et pas vraiment réfléchi pour optimiser notre rendement.

Pourtant, l’aménagement d’un bureau a littéralement le pouvoir de booster ou de tuer la productivité!

Résultat: on finit par passer autant de temps à être distraits qu’à être productifs, on perd des trucs, on cherche des trucs, on est inconfortables, de mauvaise humeur et à travers tout ça on perd un temps fou!

La bonne nouvelle, c’est que tu n’as pas besoin de tout chambouler et réaménager à partir de zéro pour optimiser ton lieu de travail. Tu peux commencer par faire des petits ajustements et constater des résultats sur ta productivité dès le premier jour.

Les meilleures méthodes pour y parvenir peuvent être regroupées en deux catégories:

  1. Un aménagement efficace qui te permettra d’être plus rapide et performant au quotidien,
  2. Un aménagement agréable qui fera en sorte de maintenir ton état physique et mental à un niveau qui favorise la productivité.

Évidemment, les lieux de travail ne se ressemblent pas tous, alors les méthodes suggérées peuvent être adaptées selon ta situation.

Un espace de travail efficace 

Je n’ai rien contre un peu de bordel organisé. Ce n’est pas grave si ton bureau ressemble plus souvent à un champ de mines éclatées qu’à un espace de travail convenable. Mon but n’est pas de te faire la morale sur la propreté de ton bureau. L’important, c’est que tu sois à l’aise avec ton système de rangement et le matériel que tu utilises. Certaines personnes n’ont aucune concentration si elles voient la moindre miette qui traîne et d’autres sont parfaitement à l’aise dans un fouillis sympathique et créatif.

Certaines personnes sont très productives au bureau en travaillant dans un fouilli créatif.

D’abord, pose-toi les questions suivantes:

  • Est-ce que chaque objet a une place désignée dans mon espace de travail?
  • Est-ce que c’est toujours facile et rapide de trouver le matériel dont je me sers chaque jour?
  • Ou est-ce que j’ai plutôt l’impression de toujours être en train de chercher quelque chose dans mon tiroir à “cossins” ou dans une pile de feuilles pêle-mêle…

Si tu as répondu non à l’une des deux premières questions, il faudrait probablement que tu revoies ton système de rangement. Le temps qu’on peut perdre à fouiller un peu partout chaque jour s’accumule et finit par coûter cher à notre productivité.

1: Range chaque chose à sa place

La première étape pour mettre au point un système de rangement efficace est de déterminer à quel endroit chaque chose doit être rangée. Évidemment, il faut utiliser son “gros bon sens”. Ne va pas mettre le matériel dont tu te sers chaque jour dans un tiroir sous clef à l’autre bout du monde!

Pour commencer, définis les différentes zones qui composent ton espace de travail. Par exemple, tu pourrais avoir une zone de rédaction, une zone d’impression et de photocopie, une zone pour l’emballage et l’expédition, etc. Bref, définis toutes les tâches que tu as à accomplir dans le cadre de ton travail, les endroits auxquels ces tâches sont accomplies et range tout le matériel nécessaire à portée de main de ces zones. Les autres objets dont tu te sers moins souvent peuvent être rangés plus à l’écart, dans des boîtes de rangement en carton par exemple.

2: Trouve la bonne méthode de classement

La deuxième étape, une fois que tu as déterminé où tout doit être rangé, est d’établir un système pour organiser tes documents. Tu n’es pas obligé d’élaborer un plan de classification de 200 sections pour les documents que tu traites au quotidien. Le plus important, c’est que ton système soit adapté à ta façon de travailler et facile à mémoriser.

Commence par définir quels types de documents tu dois traiter et les catégories qui conviennent pour les rassembler. Pour ce qui est du classement, que ce soit dans une filière organisée en code de couleurs ou dans une série de cartables en ordre alphabétique, utilise la méthode que tu trouves la plus pertinente pour ton travail et avec laquelle tu serais le plus à l’aise.

Identifie ensuite clairement chaque dossier à l’aide d’étiquettes que tu peux coller sur tes chemises, pochettes, cartables, etc. Idéalement, si tu as aussi des dossiers électroniques, conserve la même méthode de classification pour t’assurer de toujours savoir où sont tes documents dans tous les formats, physiques ou informatiques.

Finalement, si les documents s’empilent plus vite que tu as de temps pour les trier, tu peux aussi te créer une filière “à classer” pour éviter d’égarer des feuilles et de perdre ton temps à les chercher plus tard.

3: Place des repères visuels

La troisième étape, une fois que tes zones de travail sont déterminées et que ton matériel est rangé et organisé, est d’identifier clairement tes espaces de rangement. Supposons que tu utilises une bibliothèque remplie de cartables. Tu peux étiqueter chaque étagère selon la portion de ton système de classification qu’elle contient (par exemple, si tu classes tes dossiers en ordre chronologique, tu peux identifier les étagères par trimestre : Janv-Mars pour la première tablette, en dessous Avril-Juin, et ainsi de suite). Même chose si tu utilises des boîtes de rangement ou les tiroirs d’un classeur.

L’idée est que ça devienne impossible de perdre ton temps à chercher un document. Ton classement et tes repères visuels doivent te permettre de savoir exactement où est rangé chacun de tes dossiers et de pouvoir retracer n’importe quel document très rapidement.

4: Désencombre ce qui reste

Une fois ces trois étapes mises en place, tu peux peaufiner ton espace de travail avec des accessoires pour optimiser le rangement. Les tiroirs de ton bureau manquent d’organisation? Ce serait probablement une bonne idée de ranger ce qui est pêle-mêle à l’aide de séparateurs ou de petits paniers de rangement. Si tu n’as pas de tiroir, peut-être que des organisateurs de bureaux pourraient être utiles, comme un pot à crayon, des petits contenants pour les trombones et autres petits objets ou un organisateur pour ranger les papiers.

Profite de cette réorganisation pour voir s’il y a des objets qui encombrent ton bureau et qui te sont inutiles. Si c’est le cas, jette ce qui n’est plus bon, met à la récupération ce qui peut l’être et met tout ce qui pourrait être encore utile à quelqu’un d’autre dans une boîte “à donner” que tu pourras remettre à un organisme de charité.

Ensuite: les câbles et les fils. Ils ont tendance à s’accumuler rapidement et ça peut finir par ressembler à un tas de spaghettis entremêlés qui “scrappe le feng shui”. Pourquoi ne pas les organiser avec des tie wraps ou des attaches conçues pour être collées à la surface des bureaux?

Après cette touche finale, tu devrais connaître ton espace de travail comme le fond de ta poche et ne plus perdre ton temps à fouiller pour trouver quoi que ce soit.

Optimise ton matériel de bureau

Une fois que ton bureau est aménagé pour que tout soit facilement et rapidement accessible, tu peux aussi penser à l’équiper de certaines fournitures pratiques qui peuvent t’aider à être plus productif.

Deux écrans ?

Ce n’est peut-être pas pertinent pour toi d’utiliser deux écrans d’ordinateur. Ça dépend de la nature du travail que tu as à accomplir.

Pour savoir si ce serait un bon investissement, réfléchis aux questions suivantes: est-ce que tu passes beaucoup de temps à ouvrir, fermer et naviguer entre différentes fenêtres ouvertes dans le cadre de ton travail? Est-ce qu’il arrive souvent que tu doives comparer des fichiers comme des notes ou du contenu visuel ? Est-ce que tu utilises fréquemment plus d’un programme à la fois pour accomplir tes tâches quotidiennes?

Travailler avec deux écrans d'ordinateur pourrait t'aider à être plus productif au bureau.

Dans l’affirmative, peut-être que l’utilisation d’un deuxième écran pourrait te faire sauver beaucoup de temps et rendre tes journées de travail plus fluides.

Le tableau d’affichage: cliché, mais efficace!

Un tableau effaçable ou un tableau de liège peut être un bon outil pour t’aider à être plus productif. Le principal avantage est qu’il est constamment “dans ta face”, donc c’est vraiment génial pour y afficher des choses que tu veux mémoriser ou ne pas oublier, comme les tâches les plus importantes à accomplir dans une journée, des notes à toi-même, ou bien des renseignements que tu as besoin fréquemment comme des numéros de téléphone importants.

Bref, un tableau c’est un peu l’ancêtre des notifications. On le regarde fréquemment, un peu sans s’en rendre compte et ça nous permet d’être à jour et de ne rien oublier.

Le bon clavier 

Si tu utilises un ordinateur, tu utilises forcément un clavier. Ce n’est donc pas nécessairement une nouvelle acquisition que je te propose ici, mais plutôt un conseil: assure-toi que ton clavier ne nuit pas à ta productivité.

D’abord, tu dois savoir qu’il existe plusieurs types de claviers, mais je ne vais parler ici que des deux plus communs: les claviers à membrane et les claviers mécaniques. Pour faire simple, disons juste que la différence entre les deux est dans la technologie de frappe. Dans un clavier à membrane, chaque touche est reliée à une membrane unique et dans un clavier mécanique chaque touche est comme un petit interrupteur individuel. Ils ont donc chacun des avantages et inconvénients.

Le principal défaut du clavier à membrane est qu’il peut provoquer l’effet “ghosting” qui fait en sorte que des touches peuvent ne pas être reconnues si elles sont utilisées trop rapidement en simultané. C’est la principale raison pour laquelle les adeptes de jeux vidéos utilisent généralement les claviers mécaniques. Ces derniers sont aussi plus précis, offrent un meilleur confort de frappe et la vitesse de retour des touches est plus rapide que pour un clavier à membrane. Les principaux défauts d’un clavier mécanique, par contre, sont le prix ($$$) et le bruit.

Est-ce que tu as absolument besoin, à tout prix, d’un clavier mécanique pour améliorer ta productivité? Probablement pas. À moins d’avoir une vitesse de frappe assez rapide pour faire de la boucane ou d’utiliser des raccourcis clavier à temps plein, ça ne fera pas vraiment de différence au niveau de ta vitesse de frappe.

Là où ça peut être intéressant pour toi est si ton travail nécessite que tu passes beaucoup d’heures à faire de la rédaction. Un clavier mécanique pourrait être utile pour le confort de frappe et limiter la fatigue des doigts.

Si tu décides de t’en procurer un, attends-toi par contre à ce qu’il soit plus bruyant qu’un clavier à membrane. Pour t’assurer qu’il soit le plus silencieux possible (le bruit des touches peut vite devenir dérangeant dans un bureau!) regarde du côté des types “Cherry MX-Red” ou “Brown” et tiens-toi loin des “Cherry MX Blue”.

Un clavier mécanique offre un meilleur confort de frappe et aide à la productivité au bureau.

Si tu décides plutôt de continuer à utiliser un clavier à membrane, assure-toi, s’il est sans fil, qu’il soit de bonne qualité. Un clavier sans fil de mauvaise qualité peut avoir tendance à ne pas bien suivre ce que tu écris et ne pas détecter toutes les touches si tu tapes trop rapidement.

Voir aussi: Top 10 – Les meilleurs claviers à utiliser au travail 

Finalement, peu importe ton type de clavier, nettoie-le régulièrement. Je ne veux pas juste dire nettoyer en surface, mais vraiment nettoyer toutes les “grainailles” et les poussières qui peuvent être coincées en dessous des touches. Ça peut paraître anodin, mais les touches d’un clavier mal nettoyé vont souvent mal fonctionner ou avoir tendance à rester coincées, ce qui ralentit ta vitesse de frappe et augmente le taux d’erreurs à corriger plus tard. Alors, arme-toi d’une cannette de “poush poush” à air comprimé et nettoie ton clavier de temps en temps. N’attends pas qu’il commence à faire défaut.

En somme…

Donc, une fois que tu auras rangé, classé et identifié ce qui se trouve dans ton bureau et que tu auras déterminé s’il est pertinent pour toi d’utiliser un deuxième écran, un tableau d’affichage ou un clavier mécanique, ton espace de travail te permettra d’être plus productif. Évidemment, tu ne doubleras pas ton rendement immédiatement et certains changements se feront graduellement, mais tu verras sans doute une amélioration assez rapidement.

Dans la deuxième partie de ce texte, nous allons voir de quelle façon tu peux poursuivre l’aménagement de ton espace de travail et booster ta productivité en le rendant plus confortable et plaisant pour toi. C’est prouvé, un employé heureux est un employé productif!

Voyons donc les meilleures façons de joindre l’utile à l’agréable en misant sur le confort physique et la perception que tu as de ton environnement de travail.

Clique ici pour lire la partie 2!