As-tu déjà menti sur ton CV?

As-tu déjà menti sur ton CV?

Tu ne serais pas le seul ! De plus en plus de chercheurs d’emploi modifieraient leur CV pour impressionner les recruteurs. On te donne des explications en s’appuyant sur un sondage de la firme Office Team.

Le phénomène n’est pas nouveau. Mais, on se rend compte qu’il devient plus populaire depuis les 7 dernières années. En 2011, OfficeTeam avait demandé à des travailleurs s’ils connaissaient quelqu’un qui avait déjà menti sur son CV; 21 % avaient répondu que oui. La firme de recrutement a refait le même sondage en 2017, pour découvrir que maintenant 46 % des travailleurs connaissaient une personne qui avait menti sur son CV… Une augmentation de 25 %!

Le journaliste Jacob Passy du Market Watch a voulu comprendre le phénomène. Un recruteur lui a répondu que les travailleurs mentaient « par découragement ». Un autre a expliqué le phénomène par l’attrait de mieux ressortir dans les moteurs de recherche:

« Si une personne a un titre d’emploi compliqué, elle peut être tentée d’utiliser des termes plus simples dans le but d’optimiser la recherche de mots clés. Mais, si elle fait cela, elle doit être transparente et en discuter à l’entrevue », a dit Dana Leavy-Detrick, fondateur du Brooklyn Resume Studio.

Tu te demandes quelles exagérations se retrouvent sur les CV en général ?

  • 76 % auraient menti sur leur expérience de travail;
  • 55 % sur leurs tâches réelles;
  • 33 % sur leur formation;
  • 26 % sur leurs dates d’embauche.

Et toi, sur quoi as-tu menti ?

Si tu manipules ton CV de la sorte, tu joues avec le feu te prévient Brandi Britton, responsable régionale chez OfficeTeam:

« Ça peut être tentant d’étirer la vérité sur son CV pour se démarquer, mais même les plus petits détails qui faussent la représentation d’un candidat peuvent le disqualifier pour un poste. »

Le sondage prouve d’ailleurs que les recruteurs se méfient déjà des « menteurs ». En moyenne, ils croient avoir affaire à des fausses informations ou des omissions 53 % du temps.

S’ils se rendent compte que ton CV est inexact, ils ne se gêneront pas pour agir: 38 % des recruteurs avouent avoir déjà mis de côté un candidat pour cause de CV trafiqué.

Peu de raisons de mentir

Que ça te plaise ou non, tu as le devoir éthique de fournir un CV conforme à la réalité. Il en va de ta réputation, après tout. Mais, il y a plus.

En mentant sur ton CV, même si tu es talentueux, tu te tires dans le pied.

Le site de recherche d’emploi spécialisé en communication et marketing Isarta en parlait l’été dernier: une étude a démontré qu’un candidat de qualité qui avoue ses défauts et ses points faibles en entrevue a 5 fois plus de chances d’être engagé qu’une personne aussi compétente, mais qui embellit son image et ne prend pas la critique.

Vive la transparence!

 

QUI EST Isarta ?

Rejoignez le plus grand nombre de professionnels en marketing et communication, sur le site de recherche d'emploi le plus consulté dans ces domaines au Québec.
Vous aimerez également...

Laisser un commentaire 0 commentaires