6 habitudes à prendre pour doubler ta valeur sur le pilote automatique

6 habitudes à prendre pour doubler ta valeur sur le pilote automatique

Nos habitudes influencent notre productivité

Quand on parle de productivité, de tirer profit au maximum du temps et des ressources qu’on investit, ce ne sont pas les trucs et astuces qui manquent!

Le problème, c’est que la “vraie” productivité, celle qu’on vit au quotidien et qui se poursuit à long terme, ça demande un peu plus que simplement cocher des éléments sur une liste de tâches ou d’utiliser un tableau Kanban (voir cet article sur les méthodes pour maximiser notre temps)

Face aux nombreuses méthodes qui existent pour améliorer notre productivité, c’est facile de se sentir submergé par tout ce qu’on aimerait mettre en place. On a bien vite l’impression de ne pas avoir assez de discipline pour tout faire et on abandonne après quelques tentatives, frustré de ne pas avoir pu changer notre façon de travailler.

Malgré toutes nos bonnes intentions initiales, on est de retour à la case départ!

Toutefois, la cause de notre incapacité à s’imposer une nouvelle façon de travailler, ce n’est pas notre discipline. Si certaines personnes arrivent à être réellement productives, ce n’est pas seulement parce qu’elles ont choisi certaines méthodes plutôt que d’autres ou qu’elles ont une volonté de fer. C’est aussi et surtout grâce à la façon dont elles ont intégré ces méthodes; les personnes les plus productives opèrent ces changements en formant de nouvelles habitudes.

Les habitudes

La façon la plus efficace d’adopter un nouveau comportement ou une nouvelle façon de travailler est sans doute d’en faire une habitude. Les nouvelles habitudes sont longues à intégrer, mais une fois que c’est fait il est très difficile de s’en défaire. Comme le dit l’expression, “les habitudes ont la vie dure!”

Et pas besoin d’avoir une discipline de fer 24/7, juste assez pour répéter une action assez souvent et régulièrement pour qu’elle devienne un réflexe inconscient qu’on répète sur le pilote automatique.

Réfléchis un instant. Est-ce que c’est vraiment pénible de penser à mettre ton smartphone sur la charge le soir en allant te coucher? Ou de ne pas oublier de te faire un café le matin? Ces deux exemples sont des habitudes qui sont tellement ancrées en nous qu’on les réalise de façon complètement machinale sans avoir à faire d’effort supplémentaire.  

Le même principe peut s’appliquer à ta vie professionnelle et à ta façon de travailler.

Alors, le truc pour être réellement plus productif de façon durable et sans avoir l’impression de travailler plus est de choisir les habitudes qui nous semblent les plus pertinentes et de les intégrer graduellement à notre vie avec le bon dosage de discipline.  

De 18 à 254 jours

On entend souvent qu’il faut répéter une action pendant une vingtaine de jours avant qu’elle devienne une habitude. Ce n’est pas tout à fait le cas. Une étude du University College London a déterminé que, selon la personne, l’habitude à mettre en place et les circonstances, il faut plutôt de 18 à 254 jours. On doit donc persévérer entre deux semaines et huit mois avant de voir un véritable changement.

En moyenne, pour la plupart des habitudes relativement simples à intégrer, on parle toutefois d’environ 66 jours.

Les habitudes sont généralement composées de trois étapes: 1-le déclencheur, 2-l’exécution et 3-le bénéfice.

Le déclencheur

Il s’agit de l’élément qui marque le moment où on amorce l’exécution du comportement en question. Par exemple, se réveiller est le déclencheur de l’habitude “aller faire le café” ou bien “faire le lit”, se coucher est le déclencheur de l’habitude “mettre le téléphone sur la charge”, arriver à la maison est le déclencheur de l’habitude “mettre les clefs sur le crochet”, etc.  

L’exécution

C’est le geste qui est accompli de façon machinale. On l’exécute sur le pilote automatique sans même y penser.

Le bénéfice

C’est la satisfaction qu’on tire d’avoir accompli l’action: un café chaud et réconfortant, une maison rangée et accueillante, un téléphone qui ne manquera pas de batterie de la journée, la joie de ne pas avoir à chercher ses clefs, etc.

Voilà donc une liste de 6 habitudes qui, une fois intégrées à ta vie, ont le pouvoir de t’aider à être plus productif sans avoir à t’imposer une discipline de fer. Détermine quel serait le déclencheur approprié et réalise-les jusqu’à ce qu’elles fassent partie de ta routine.

1-Prioriser

La grande majorité des résultats (+/- 80 %) provient d’une minorité de tes efforts (+/- 20 %). C’est ce qu’on appelle le principe de Pareto.

La première habitude que tu peux prendre est de systématiquement considérer ce principe au moment de décider des tâches qui doivent être faites dans ta journée. Demande-toi toujours quel est le 20 % des efforts (tes tâches à faire) qui vont rapporter 80 % de tes résultats.

Chaque jour, mets de côté tous les éléments de ta liste de choses à faire et ne conserve en tête que LE projet le plus important et les 3 tâches les plus importantes pour avancer ce projet. Si d’autres tâches moins importantes doivent quand même être réalisées, essaie le plus possible de les automatiser ou de les déléguer.

En prenant cette habitude, tu vas probablement accomplir beaucoup moins de tâches, mais réaliser des tâches qui ont un plus grand impact. Bref, travailler moins pour travailler mieux.

2-Enlever l’épine de ton pied en matinée

Le matin est le moment de la journée où on a le plus de volonté. C’est donc le moment idéal pour accomplir les tâches les plus importantes, mais aussi celles qui sont les plus pénibles et qu’on n’a pas vraiment envie de faire.

Chaque matin, prends pour habitude de réaliser une tâche importante que tu as tendance à remettre au lendemain. Ça t’évitera de procrastiner davantage et te permettra de démarrer la journée sur une note optimiste, l’esprit libéré et satisfait de t’être débarrassé d’une épine dans ton pied.

3-Prendre plus de pauses

Travailler en respectant notre horloge biologique nous permet d’atteindre de meilleures performances.

Notre rythme ultradien est composé de périodes d’environ 90 minutes où on alterne entre un état de fatigue et d’énergie. S’acharner à travailler quand a atteint notre “down” est contreproductif et il vaut mieux prendre l’habitude de faire de courtes pauses plus régulièrement pour recharger efficacement notre énergie et améliorer notre concentration.   

Bref, il faut considérer la journée de travail comme une série de sprints entrecoupés de pauses.

La méthode Pomodoro est une technique efficace qu’on peut facilement adapter à notre routine de travail pour s’assurer de prendre assez de pauses et de les prendre aux bons moments.

4-Méditer

La méditation de pleine conscience (mindfulness meditation en anglais) est une habitude qu’on a tout intérêt à intégrer à nos journées.

Grosso modo, ça nous permet de mieux gérer le stress, d’avoir un meilleur contrôle de nos émotions et une meilleure connaissance de soi,  d’améliorer notre mémoire, et ce ne sont là que quelques-uns des bienfaits de la méditation.

Des applications comme headspace proposent de nous guider tandis qu’on fait nos premiers pas dans cette pratique.

5-Dire non (pour mieux dire oui)

Spontanément, quand on nous demande quelque chose, notre réflexe est de toujours dire oui, que ce soit pour aider quelqu’un, pour assister à un événement ou pour prêter notre matériel. On veut plaire, aider, et on ne veut pas passer pour un égocentrique antisocial. 

Le problème, c’est que si on aide toujours tout le monde, on finit par se nuire à soi-même. Chaque “oui” qu’on accorde à quelqu’un d’autre, c’est un “non” qu’on attribue à nos propres priorités.

Alors, chaque fois qu’on te demande quelque chose, prends l’habitude de dire “non” par défaut, de bien réfléchir et de t’assurer que ce qu’on te demande est réellement important pour toi avant de dire “oui”.

De cette façon, tu t’assureras d’avoir le temps et les ressources nécessaires pour pouvoir te consacrer à tes priorités, quelles qu’elles soient.  

6-Noter ses idées

Les meilleures idées ne nous viennent généralement pas au travail ou devant l’ordinateur, mais plutôt dans les moments où notre esprit est reposé comme sous la douche, quand on s’entraîne, qu’on prend une marche, ou tout juste avant de s’endormir.

Prends l’habitude de noter tes idées de génie chaque fois qu’elles te frappent, sans attendre.

Pour faciliter cette habitude, traîne avec toi un petit calepin ou utilise une application de prise de notes comme Google Keep.

En résumé

Tout dépendant de la personne, de l’habitude à prendre et des circonstances, il faut mettre entre 18 et 254 jours pour qu’une nouvelle habitude soit véritablement intégrée à notre vie.

Toutefois, 66 jours en moyenne, sont suffisants.

Développer de nouvelles habitudes peut nous permettre d’améliorer notre façon de vivre et de travailler de façon durable, d’être plus productifs et efficaces, le tout sans avoir besoin d’une discipline de fer.

Des habitudes comme prioriser les tâches les plus importantes au quotidien, réaliser les tâches les moins attrayantes le matin, prendre des pauses selon notre rythme ultradien, pratiquer la méditation de pleine conscience, apprendre à dire non et noter ses idées au moment où elles nous frappent sont faciles à prendre et ont le potentiel de faire une grande différence sur notre succès.

En intégrant graduellement à notre vie ce genre d’habitudes, on se place sur la bonne voie pour doubler sa valeur sur le pilote automatique!

QUI EST Mélodie Lambert?

Mes compétences sont issues d’un parcours académique multidisciplinaire et d’un cheminement professionnel qui m’a permis de me diversifier encore davantage. Je sais donc porter plusieurs chapeaux! Formée en arts visuels, en littérature et écriture journalistique, en communications, en conservation archivistique ainsi qu’en histoire, j’ai occupé au fil du temps des fonctions dans les domaines de la photographie, du tourisme, de la recherche et rédaction historique, de l’édition papier et numérique, de la documentation et de l’infographie. Mon attrait pour l’univers numérique et le domaine du commerce m’a poussée à faire mes premiers pas dans le domaine de la vente en ligne et de la création de sites web en 2015. Je développe depuis des aptitudes variées dans le domaine du marketing web, du commerce électronique et des outils numériques.

Laisser un commentaire 1 commentaire