septembre 2012 - Double Ta Valeur

Archives mensuelles : septembre 2012

4 règles pour apprendre n’importe quoi!

Voulez-vous apprendre une nouvelle discipline, une nouvelle langue, un nouveau sport? Souhaitez-vous peaufiner votre technique en vente, en musique ou en représentation? Alors cet article est fait pour vous.

Le problème avec notre culture et notre système est qu’il nous forme dès notre très jeune âge à emmagasiner une foule de connaissances (via la scolarisation), mais délaisse une partie importante de l’instruction, c’est-à-dire : appliquer concrètement des notions abstraites. Il y a un tel manque dans notre culture à ce niveau, que personne ne connait le mot qui existe pour décrire un tel processus. Il s’agit pourtant de l’entéléchie (essayez de le placer dans une conversation et observez les gens prétendre savoir de quoi vous parler! ^^) Il existe quatre règles d’or à suivre pour développer tout nouveau talent, mais avant, j’aimerais vous raconter comment j’en suis venu à constater ces règles.

Au début de l’été, je me suis inscrit à un cours de golf privé avec monsieur Louis Larose, Directeur général du club de golf Godefroy et professionnel de la CPGA (association canadienne des golfeurs professionnels). Lorsque j’ai suivi mon cours, Louis m’a expliqué que peu importe le niveau de talent (débutant – intermédiaire – avancé), le processus d’apprentissage est le même. Ce qui m’amène à vous parler de la première règle.

1. Ne te concentre pas sur les résultats, concentre toi sur la DÉMARCHE.

C’est logique, mais pourtant tout le monde fait l’erreur. J’ai moi-même été professeur de guitare pendant un an et c’est une des premières pentes fatales à éviter. Je dois vous faire une confession : tout le monde sans exception est NUL lorsqu’il apprend quelque chose de nouveaux. C’est normal! Même Kirk Hammet, guitariste de Metallica, a déjà été un débutant à la guitare. Si on se concentre sur les résultats lorsque l’on veut apprendre quelque chose, c’est évident qu’on sera démotivé puisque ces résultats seront nécessairement merdiques! La grande différence entre quelqu’un qui devient bon et quelqu’un qui reste débutant est sa démarche d’apprentissage. Ce qui m’amène à vous parler de la prochaine règle…

2. Améliorez UNE CHOSE à la fois.

Monsieur Larose m’expliquait : lorsque tu es au champ de pratique, fait une dizaine de tirs en travaillant sur la finition de ton élan, puis une dizaine en te concentrant sur ta stabilité, ensuite une autre dizaine en fermant les yeux (pour travailler sa proprioception), etc. Il m’a dit : oui, c’est agréable lorsque ta balle décolle comme celle de Tiger Woods, mais ne te concentre pas sur ça. Pratique une chose à la fois et les résultats viendront avec le temps, comme pour récompenser une démarche bien faite. Notre performance suit la courbe de la loi normale. Certains tirs sont médiocres, certains sont corrects et d’autres sont spectaculaires. Il est important de ne pas s’identifier avec les résultats puisque ceux-ci sont très variables. Concentrez-vous à appliquer une démarche que vous savez qui vous donneras les meilleurs résultats sur le long terme et vous deviendrez pro. Identifiez-vous à vos résultats immédiats et vous baisserez les bras à la première embuche.

3. La quantité passe avant la qualité.

L’exemple le plus seyant de ce principe que je peux vous donner relève du système d’éducation, plus précisément dans le cadre des cours de langues secondes. Au début du siècle, les enseignants mettaient toute leurs énergies à s’assurer que les élèvent parlaient de façon impeccable. Ils reprenaient les jeunes à la moindre erreur, autant sur le temps de verbe employé que sur la syntaxe de la phrase. Le résultat : les jeunes sont insécures et ne parlent presque pas, de peur de se faire reprendre. De nos jours, les enseignants disent plutôt : « bien ou pas, l’important est que vous PARLEZ !» À cause de ce changement de paradigme sévère, les élèves apprennent maintenant 5 FOIS plus vite qu’auparavant. On peut argumenter que ce principe ne s’applique pas à l’apprentissage de toutes les disciplines. En effet, toutes les disciplines qui font appel à la mémoire musculaire semblent exiger que l’on pratique avec une attention marquée envers la qualité de nos gestes. Mais on peut convenir, j’en suis sûr, que (a) on doit pratiquer une chose à la fois et que (b) on est mieux de le faire 100 fois du mieux qu’on peut en acceptant nos erreurs, que seulement 10 fois en essayant d’être parfait.

4. Essayez chaque nouveau comportement au moins 4 fois.

Cette règle s’adresse plus spécifiquement aux personnes qui souhaitent améliorer un comportement social. Allant de la vente à la représentation en passant par la séduction, il est important de ne pas écarter une nouvelle technique ou approche dès le premier essai. C’est bien évident que ce comportement ne semblera pas naturel au début et cela peut grandement affecter la réaction des gens autour de vous. Ce qui est important, c’est de l’essayer, et si ça ne fonctionne pas, de l’essayer encore… 3 autres fois! Après l’avoir réellement expérimenté (avec une bonne attitude), vous pourrez décider pour vous-même si cela vous convient. L’important est que vous essayez!

Bien sûr, expérimentez et tentez de vous améliorer en minimisant les risques. N’essayez pas une nouvelle technique de vente lors d’une rencontre avec un de vos gros clients et ne changez pas votre technique de golf alors que vous êtes en finale d’un tournoi! Cela va de soi. Pour ceux qui serait intéressés à apprendre à jouer au golf pour l’été prochain, je vous invite à cliquez ici pour d’avantages d’informations. Louis est un très bon professeur et je vous le recommande fortement.

Comme à l’habitude, il me fera un grand plaisir de lire tous vos commentaires et suggestions!

Comment devenir un génie en seulement une heure (par jour)!

Mon article de la semaine dernière portait sur l’importance d’avoir une routine de vie optimisée vers le succès et d’être discipliné face à celle-ci. Aujourd’hui, je profite de ce court article pour vous faire part d’une habitude de vie qui a le potentiel de drastiquement changer votre vie et votre façon de voir les choses, c’est-à-dire : la lecture.

L’idée m’est venue lorsque j’ai lu une entrevue avec Matt Mullenweg, fondateur de WordPress. Matt a développé très tôt un amour inconditionnel de la lecture. Comme il dit « il n’y a rien qu’internet ne peut vous apprendre ». Si vous voulez apprendre une langue, un art ou acquérir un talent particulier, le web est votre meilleur professeur. Matt Mullenweg a donc décroché de l’école lors de sa première année universitaire pour se concentrer sur WordPress. Peu de temps après, son invention se retrouva utilisée sur environ 13 % de tous les sites web à travers le monde!

On peut voir comment développer l’habitude de lire un peu chaque soir a été bénéfique pour M. Mullenweg. Cela l’a rendu littéralement multimillionnaire!

Cependant il ne faut pas se leurrer. Ce n’est pas n’importe quelle lecture qui vous rendra millionnaire! Matt rapporte dans cette entrevue qu’a un certain point alors qu’il a délaissé les livres en faveur du contenu internet, il s’est senti devenir moins allumé. Il s’est dit « Man, je crois que je ne suis pas aussi smart que j’étais… » Il s’est donc remis à lire. Aujourd’hui, on n’a vraiment aucune excuse pour ne pas lire dit-il. Un e-book coûte 10 dollars et nous avons accès à tous les livres du monde dans le creux de notre main.

Une citation d’Oscar Wilde m’a marqué dès l’instant où je l’ai lue. Elle disait : “What you read when you don’t have to determines what you will be when you can’t help it.” C.a.d. ce que tu lis lorsque personne ne t’y oblige déterminera qui tu seras lorsque tu ne pourras pas t’en empêcher.

Alors, allez-vous tenter de lire davantage? Croyez-vous que la lecture peut vous apporter certains bénéfices? Faites-moi part de vos commentaires et suggestions dans la section commentaire ci-dessous!